Réalisations

Riom-Antiriom : Zeus défie Poséidon

Un éclair a provoqué l’incendie qui a conduit à la fermeture provisoire du pont suspendu de Rion-Antirion, entre les golfes de Patras et de Corinthe.
Un des quelques 300 câbles soutenant le tablier du pont avait été coupé jeudi à la suite de cet incendie et la circulation avait été totalement interrompue. Le feu s’était toutefois éteint de lui-même probablement à cause de la pluie.

« Tout les éléments recueillis portent à croire que c’est un éclair qui a provoqué le feu (…). Nous serons très bientôt prêts à permettre de nouveau la circulation sur le pont », a affirmé, dans un communiqué, Jean-Paul Teyssandier, le président de la société Gephyra, une filiale du groupe de BTP français Vinci.
« Le pont est en parfait état et n’a souffert aucun autre dommage que la rupture du câble », a ajouté M. Teyssandier.

Dès jeudi, Géphyra avait indiqué que l’incendie avait été probablement provoqué par un éclair mais avait attendu la venue d’experts en provenance de France pour se prononcer définitivement.
C’est la première fois que le pont est fermé depuis son ouverture à la circulation à la veille de l’ouverture des jeux Olympiques d’Athènes (13-29 août).

L’ouvrage est le plus long pont suspendu à haubans du monde, avec une longueur de 2.252 m et un total de 2.883 m avec les viaducs d’accès. Il relie le continent au Péloponnèse.

Construit dans une région particulièrement sismisque de la Grèce, il a été conçu pour résister à des séismes de plus de 7 sur l’échelle Richter mais doit également pouvoir résister à de très forts vents ou à la collision avec un pétrolier naviguant à 18 noeuds.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X