En direct

Ricciotti sera l’architecte de la future grande salle de spectacle

bertrand escolin |  le 03/01/2014  |  Collectivités localesEtatArchitectureERPGironde

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Etat
Architecture
ERP
Gironde
Bâtiment
Valider
Bordeaux agglomération -

C’est bien le groupement Lagardère Unlimited/DV Construction/Rudy Ricciotti Architecte/Bouygues Energie que la communauté urbaine de Bordeaux (CUB) devrait retenir pour la construction et l’exploitation de la future grande salle de spectacle de l’agglomération. La commission ad hoc réunie par Vincent Feltesse, président de la communauté urbaine, a retenu cette équipe le 19 décembre, ce qui va permettre d’engager les négociations pour le contrat de concession.

Cet équipement public s’est fait attendre : en février 2012, la CUB renonçait au projet purement privé d’Arena porté par Montecristo (200 millions d’euros), conçu par les architectes Lanoire et Courrian. Selon la CUB, « le geste architectural fort, les performances techniques de la salle, notamment acoustiques, l’intégration urbaine convaincante, la qualité et la diversité du projet d’exploitation, ont particulièrement pesé en faveur du projet lauréat ». La mise au point du contrat va à présent s’engager. Il devrait être signé au premier semestre 2014. Ces éléments de base sont connus : l’appel à candidatures, lancé en janvier 2013, porte sur la création et l’exploitation d’une grande salle de spectacle de 10 000 places.

Jusqu’à 10 000 places

La délibération de juillet 2012 de la CUB prévoit de confier au futur concessionnaire la conception, le financement, la construction, l’exploitation et la maintenance de la salle. En contrepartie, le concessionnaire, qui a la responsabilité de la programmation, percevra l’ensemble des recettes d’exploitation. D’où l’importance du choix de l’équipe, qui inclut des spécialistes du monde du spectacle. La salle est prévue pour une jauge de 10 000 places dont 65 % assises. La polyvalence d’usages est assurée autour d’une scène frontale, dont les multiples configurations permettent d’accueillir des événements sportifs.
Implantée sur une zone de 25 000 m 2 à Floirac, la salle devrait coûter 49,2 millions d’euros HT à la CUB, et la durée du contrat est fixée à vingt ans (construction plus exploitation). Pour l’instant, l’ouverture de ce grand équipement métropolitain - le choix de la rive droite n’est pas anodin - est prévue durant l’année 2017. Il sera notamment desservi par le pont Jean-Jacques -Bosc, dont la CUB a désigné mi-décembre le concepteur (OMA) et qui devrait, quant à lui, être opérationnel fin 2018.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur