En direct

Ricardo Legorreta lauréat du Praemium Imperiale pour l'architecture

le 13/07/2011  |  ProfessionInternational (hors U.E)

Remis depuis 23 ans par la Japan Art Association, ce "prix nobel des arts" récompense des lauréats dans cinq disciplines - peinture, sculpture, architecture, musique et théâtre/cinéma - pour "leurs réalisations artistiques, leur contribution au monde des arts sur le plan international et l'enrichissement qu'ils ont apporté à l'humanité dans son ensemble". L'architecte mexicain recevra la somme de 15 millions de yens (soit environ 130.000 euros).

Né le 7 mai 1931 à Mexico, Ricardo Legorreta est le plus remarquable architecte contemporain du Mexique.
Alliant les traditions du modernisme occidental à la culture de son pays d’origine, ses constructions se distinguent par leurs couleurs vives, leurs formes géométriques, leurs fontaines, leurs espaces baignés de lumière, et l’intimité de leurs cours intérieures.

En près de cinquante ans de carrière et plus de 100 projets signés de son nom, Ricardo Legorreta a produit un corpus d’une immense diversité, couvrant toute la gamme des musées et des hôtels aux bureaux et aux usines, des campus universitaires aux espaces urbains, ainsi que des résidences privées au Mexique et ailleurs.

Ricardo Legorreta a étudié l’architecture à Mexico. Il s’associe à José Villagrán avant de créer sa propre agence.
Il est très proche de son compatriote Luis Barragán, le premier à conjuguer modernisme et tradition mexicaine à partir des années 1940 et 1950.
L’architecture concrète monumentale de Louis Kahn, l’époque coloniale mexicaine et le monde de l’islam avec ses patios exerceront également une influence visible sur son oeuvre.
L’une de ses premières réalisations, l’hôtel Camino Real à Mexico (1968) figure parmi ses préférées car, dit­?il, celle-­ci l’a aidé à
découvrir ses racines mexicaines. Gravement malade à l’époque, c’est au cours de sa convalescence qu’il crée cet immeuble devenu depuis l’un de ses plus emblématiques.
Il réalisera ensuite la  Montalban House de Los Angeles (1985), le Musée d’Art Contemporain de Monterrey (1991), la Cathédrale Métropolitaine de Managua (1993), la place Pershing Square de Los Angeles (1993), la Main Library (grande bibliothèque) de San Antonio au Texas (1995), le Tech Museum of Innovation de San Jose en Californie (1998), le Visual Arts Center de la faculté de Santa Fe au Nouveau Mexique (1999), le complexe Juarez de Mexico (2003­?05), le Carnegie Mellon College of Business & Computer Science au Qatar (2009), la Georgetown School of Foreign Services, également au Qatar (2011), et bien d’autres espaces urbains et bâtiments publics et privés.

Dans son métier d’artiste et de concepteur, Ricardo Legorreta reste en permanence à l’écoute de l’environnement et crée toujours ses
bâtiments en fonction de leurs utilisateurs : « Bien souvent », explique?t?il, « nous (les architectes) privilégions le tracé extérieur de nos bâtiments. Je préfère concevoir l’intérieur d’abord et dessiner l’extérieur autour. Les espaces intérieurs sont le travail de l’architecte, car c’est là que nous vivons. »

En 1999, Ricardo Legorreta se voit décerner la  Médaille d’Or de l’Union Internationale des Architectes (UIA), et en 2000, il devient le premier lauréat latino?américain de la très prestigieuse Médaille d’Or de l’American Institute of Architects (AIA), attribuée aux architectes dont l’oeuvre a marqué durablement l'histoire et la pratique de l'architecture.

En quoi le Mexique a-t-il inspiré son oeuvre? Réponse de Legorreta : « C’est la manière d'être des Mexicains qui m'intéresse, le reste - les parois, les couleurs - n'est qu'outillage. Ce qui dicte ma philosophie, c’est le mode de pensée, le mode de vie que l'on trouve au Mexique. »

Ricardo Legorreta travaille à présent avec Victor, le plus jeune de ses fils. Ravi de transmettre son expertise à la génération suivante, il tire une grande fierté de cette collaboration.

Il est aujourd’hui le premier artiste mexicain à recevoir le Praemium Imperiale.

L'architecte mexicain Ricardo Legorreta
L'architecte mexicain Ricardo Legorreta

Commentaires

Ricardo Legorreta lauréat du Praemium Imperiale pour l'architecture

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur