En direct

RHÔNE La politique des trois E de Green Concept

PIERRE DELOHEN |  le 06/03/2008  |  RhôneArchitectureVaucluseAllierAin

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Rhône
Architecture
Vaucluse
Allier
Ain
Haute-Savoie
Saône-et-Loire
Professionnels
Valider

Depuis son origine il y a vingt ans, Green Concept (700 000 euros d’honoraires pour huit collaborateurs) implanté désormais à Caluire-et-Cuire (Rhône), son nouveau siège, et à Avignon, décline ses compétences d’architecte-paysagiste selon une vision résumée en trois E pour Esthétisme, Écologie et Économie.

Études préliminaires, diagnostics paysagers, études de programmation et de maîtrise d’œuvre complète, la palette des interventions de Green Concept est totale et s’applique dans une grande variété de contextes d’aménagements paysagers : parcs et jardins, bases de loisirs, parcs d’activités, requalifications urbaines et environnementales, aménagement de berges, etc. La maîtrise d’ouvrage publique assure 80 % des honoraires relayés par des promoteurs constructeurs fidèles, George V, France Terre ou Generim. « Dans chaque projet, nous nous attachons à créer, innover et surprendre, explique Patrick Bidegain, gérant de Green Concept. Nous gardons cependant à l’esprit un souci constant la préservation de l’environnement, de l’écologie et du développement durable. » N’oublions pas la baignade biologique publique de Combloux (Haute-Savoie) avec vue sur le Mont-Blanc («Le Moniteur» du 18 juillet 2003, p. 42 et suivantes), première expérimentation française de ce type, suivie en 2007 par une seconde réalisation similaire à La Chapelle-Saint-Sauveur (Saône-et-Loire).

Dans la conception générale des espaces publics – place de bourg à Lapalisse (Allier) et Trévoux (Ain), aménagement du pré de foire à Sallanches (Haute-Savoie) pour les réalisations les plus récentes – Green Concept identifie les différents usages et besoins, et les traite comme tels tout en veillant à la polyvalence des utilisations. Patrick Bidegain admet apprécier la relation pluridisciplinaire avec les architectes en général.

A Lapalisse, l’aménagement de la place Leclerc dénaturée (en collaboration avec l’Atelier Rondard-Culty) réintroduit la nécessaire convivialité d’un espace stratégique de centre ancien. A Trévoux, la noblesse des matériaux mis en œuvre participe à la qualité d’un décor urbain à la hauteur de l’ensemble architectural de qualité que composent le parlement des Dombes, la mairie, l’église et le bourg ancien. A Sallanches (en collaboration avec Strates Architectes), le nouveau pré de foire se fait salon urbain ouvert sur le paysage alpin et participe à la requalification de l’entrée de ville.

PHOTO - RHO-CHAPELLE
PHOTO - RHO-CHAPELLE - ©
PHOTO - RHO-GREEN
PHOTO - RHO-GREEN - © photos green concept
www.greenconcept-fr.com

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur