En direct

RHONE-ALPES Priorité à la lutte contre la pollution

P. D. |  le 01/03/2007  |  SantéTechniqueEnvironnement

LAgence de l’eau Rhône-Méditerranée et Corse consacrera plus de 3,1 milliards d’euros (dont 2,2 milliards d’aides aux travaux) à son 9e programme d’intervention 2007-2012, « construit dans un souci de développement durable et en cohérence avec la nouvelle loi sur l’eau », selon Alain Pialat, son directeur. La part de Rhône-Alpes devrait tangenter les 1,2 milliard d’euros d’aides aux travaux pour un montant global de travaux proche de 4,2 milliards décliné en trois volets : lutter contre la pollution ; préserver et gérer la ressource en eau ; favoriser la connaissance et la gestion concertée des milieux aquatiques.

La lutte contre la pollution draine à elle seule près de 410 millions d’euros d’aides avec, pour action centrale, un programme de rattrapage de la mise en conformité des systèmes d’assainissement avec la directive Eaux résiduaires urbaines. Ce programme spécifique (330 millions d’euros) concerne 55 stations d’épuration de plus de 2 000 équivalents habitants. Belleville-sur-Saône (Rhône), les stations du Grand Lyon (Saint-Fons, La Feyssine, Neuville-sur-Saône et Meyzieu) et des stations alpines (Aime-La Plagne et Bourg-Saint-Maurice). Certains de ces projets sont en quasi appels d’offres comme Saint-Fons et La Feyssine-Villeurbanne, et Bourg-Saint-Maurice (2007), d’autres ont leur marché attribué comme Amplepuis-Thizy pour un démarrage imminent du chantier.

Dix démarches collectives. La lutte contre les pollutions industrielles et les substances dangereuses (80 millions) intéresse dix démarches collectives sur les pollutions dispersées à engager sur les grandes agglomérations et les principaux bassins versants comme ceux des lacs Léman et du Bourget et de la vallée de l’Arve. Pour la préservation et la gestion de la ressource, 780 millions serviront à la restauration physique de onze bassins prioritaires dont les tronçons court-circuités du Rhône de Péage-de-Roussillon et Miribel Jonage, l’Isère dans le Grésivaudan et la basse vallée de l’Ain, la restauration de la qualité des eaux brutes dans les dix bassins d’alimentation touchés par des pollutions diffuses, la gestion quantitative (gestion des étiages et réduction des prélèvements), et la restauration et/ou la préservation de 2 700 ha de zones humides. Enfin, le 3e volet (gestion des milieux aquatiques) s’octroie 117 millions.

« L’efficacité environnementale renforcée et la concentration de l’effort sur des territoires prioritaires caractérisent ce 9e programme », conclut Nicolas Chantepy, directeur régional Rhône-Alpes de l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée et Corse.

Commentaires

RHONE-ALPES Priorité à la lutte contre la pollution

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur