En direct

Rhône-Alpes / Bourgogne La Semcoda, alerte quadragénaire

PIERRE DELOHEN |  le 18/06/1999  |  ImmobilierLogementsCollectivités locales

Une programmation 1999 de 1 000 logements. Une politique d'innovations permanentes.

Fondée en juin 1959 à Bourg-en-Bresse (Ain) pour assurer la construction de logements locatifs intermédiaires (immeubles à loyer moyen : ILM) et favoriser l'accession à la propriété, la Semcoda, devenue entre-temps une des premières SEM de construction en France, fonde son développement sur trois grandes activités : le locatif, l'accession et la prestation de services.

A la tête d'un patrimoine qui dépasse les 17 000 logements sur six départements (cinq rhônalpins et un bourguignon), la Semcoda, souvent précurseur, n'a jamais cessé d'innover et d'expérimenter avec une politique technique de long terme : appel d'offres sur performances, échange de données informatisées, habitat abordable, réalisation expérimentale, logement à qualité et coût maîtrisé, etc.

Son développement dans les années 80 est passé par la construction pavillonnaire. « Cinq raisons justifient cet axe de développement, explique Marc Damians, directeur de la Semcoda : la préférence des Français pour la maison individuelle ; une zone d'intervention rurale avec l'Ain, la Savoie et la Haute-Savoie ; une réponse adaptée au voeu des communes ; l'absence d'un nombre minimal de construction ; enfin, la maîtrise des charges par le seul occupant. »

La mixité des programmes de longue date (mixité collectif/individuel, mixité des financements avec, par exemple, à Annecy, un ensemble de 90 logements composé de 30 logements en accession, de 30 logements en PLI et de 30 logements en PLA) explique également le développement de la Semcoda, tout comme la qualité des services « aux clients ».

Malgré un patrimoine récent, avec treize ans de moyenne d'âge, la Semcoda consent cependant de gros efforts en matière de rénovation. Aux 75 millions de francs d'ordinaire affectés à ces travaux, 35 millions seront exceptionnellement ajoutés sur la période 1999-2000. Ces travaux intéressent plus spécialement l'étanchéité, la toiture, les menuiseries extérieures, l'isolation thermique et phonique, etc. « Nous prévoyons aussi de laisser 10 % des financements des travaux de rénovation au libre choix des locataires », se félicite Marc Damians.

Quant à la politique de construction neuve, elle pèsera en 1999 quelque 300 pavillons individuels (en locatif), 500 logements collectifs et 200 accessions, essentiellement en collectif. Une programmation sensiblement identique est attendue en 2000 alors que la Semcoda éprouve désormais des difficultés à trouver des entreprises pour répondre à ses appels d'offres et dans les corps d'état techniques.

« Les prix nous paraissent remonter sensiblement, en parallèle à l'activité soutenue », constate Marc Damians. Pour la maîtrise d'oeuvre, la désignation en accord avec la collectivité est pratiquée pour les opérations inférieures à dix logements : la consultation est la règle au-delà.

LES CHIFFRES CLES

Patrimoine (au 1er avril 1999) : 17 286 logements, dont 13 740 en collectifs, avec 1 042 foyers, et 3 546 en pavillons.

Huit agences : Isère-Bas-Bugey, Pays-de-Gex, Rillieux-la-Pape, Oyonnax, Saône-et-Loire, Bresse-Dombes, Lyonnaise, Haute-Savoie.

Nombre de salariés : 332 (contre 3 en 1959 et 23 en 1980).

Chiffre d'affaires (loyers et charges) : 583 millions de francs (1998).

Investissement : 450 millions de francs (1999).

Maintenance du patrimoine : 80 millions de francs (1999).

PHOTO : La Semcoda a assuré la maîtrise d'ouvrage du lycée de La Boisse (Ain).

GRAPHIQUE : Evolution du nombre de logements locatifs financés (1992-1999)- En 1998, le collectif a représenté 742 logements, et l'individuel 300. Cette proportion devrait être, peu ou prou, respectée en 1999.

Commentaires

Rhône-Alpes / Bourgogne La Semcoda, alerte quadragénaire

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur