En direct

RGE : la Capeb propose cinq mesures pour simplifier le dispositif
RGE - © © Qualit'EnR

RGE : la Capeb propose cinq mesures pour simplifier le dispositif

Timothée L'Angevin |  le 20/11/2014  |  ArtisansEnvironnementEntreprisesSantéEnergie

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Performance énergétique
Artisans
Environnement
Entreprises
Santé
Energie
Technique
Valider

Alors que les critiques enflent concernant la qualification RGE, la Capeb (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment) prend la balle au bond pour proposer une simplification.

Nouvel épisode dans le feuilleton RGE. Après la grogne de l'association « RGE...pas comme ça ! », celle de l'UFC-Que Choisir, la Capeb (Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment) propose cinq mesures pour simplifier le dispositif. Cette certification est nécessaire aux entreprises pour pouvoir réaliser des travaux de rénovation énergétique au titre de l'éco-conditionnalité, dont la mise en œuvre est prévue le 1er janvier 2015.

« Difficultés très lourdes en termes de coût et de gestion »

Selon la Capeb, l'attribution de la qualification RGE par différents organismes (Qualibat, Qualit'EnR et Qualifelec) engendre « des difficultés très lourdes en termes de coût et de gestion ». La complexité des dossiers à monter, le nombre d'audits à réaliser, le coût des qualifications, l'absence de lisibilité des signes RGE, autant de contraintes pour l'organisation qui regroupe 370.000 entreprises du BTP. « La filière s'organise et œuvre pour le rapprochement des signes de qualité RGE, souligne Patrick Liébus, président de la Capeb dans un communiqué publié le 19 novembre. Les enjeux sont doubles : l'intérêt des entreprises et la réussite du dispositif Eco-conditionnalité.

« Si le BTP s’est fortement mobilisé pour développer les qualifications RGE, environ 30 000 entreprises qualifiées en fin d’année, il est indispensable aujourd’hui d’adapter le dispositif actuel d’éco-conditionnalité pour répondre aux objectifs gouvernementaux", a-t-il poursuivi.

L'organisation propose donc cinq mesures de simplification : la mise en place d'un même dossier administratif pour l'ensemble des organismes de qualification. La réalisation d'un audit unique pour l'ensemble des qualifications RGE et ainsi pour tous les travaux éco-conditionnés. Le rapprochement des qualifications énergies renouvelables, couvrant les différentes catégories de travaux (solaire, bois.....). La mise en place d'un dispositif de « qualifications gigognes », pour alléger les coûts pour les entreprises. Et le contrôle systématique des installations réalisées par des entreprises non qualifiées RGE pour rendre le chantier éco-conditionnable.

Commentaires

RGE : la Capeb propose cinq mesures pour simplifier le dispositif

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur