Rexel et Sonepar s'entendent pour un partage de Hagemeyer

Defawe Philippe |  le 25/10/2007  |  InternationalIndustrieEurope

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

International
Négoce
Industrie
Europe
Valider

Le groupe français de distribution électrique Rexel a annoncé jeudi son intention de lancer une offre de 3 milliards d'euros sur Hagemeyer puis de se partager le néerlandais avec son compatriote Sonepar, afin de conserver sa place de numéro un mondial.
Une annonce qui met fin à près de trois semaines de suspense: Sonepar ayant retiré son projet d'offre, le rachat du néerlandais ne donnera pas lieu à une bataille boursière entre les deux groupes français.
La direction du néerlandais, qui a réalisé 6,2 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2006 et emploie 17.500 personnes, a seulement indiqué "se concerter sur la suite à donner", assurant qu'elle "en informera le marché aussi rapidement que possible".

Rappel des faits : le 9 octobre, Sonepar, groupe à actionnariat familial fondé en 1969 qui emploie 23.000 personnes, avait indiqué qu'il comptait mettre 2,5 milliards d'euros (4,25 par action) sur la table pour racheter Hagemeyer, une proposition rejetée par la direction du néerlandais, ainsi que par un fonds actionnaire.
Rexel avait tout de suite répliqué qu'il "évaluait toutes ses options stratégiques", n'excluant donc pas de lancer une contre-offre.
Les deux français ont donc trouvé un accord en vue de se partager Hagemeyer, une porte de sortie permettant à Rexel de conserver sa place de numéro un mondial dont il aurait été privé si l'offre de Sonepar avait réussi.

Si l'OPA du groupe de Jean-Charles Pauze est couronnée de succès, Rexel cédera à Sonepar certains actifs de Hagemeyer en Amérique du Nord, en Asie-Pacifique et en Europe, ceux "offrant la plus grande complémentarité avec ses propres activités", selon les termes d'un communiqué de Sonepar.
Rexel gardera l'essentiel des activités de produits professionnels en Europe, ainsi que les activités de distribution de matériel électronique.
Par cet accord, Rexel est aussi assuré de mettre la main sur les 10,49% d'Hagemeyer acquis en Bourse par Sonepar depuis l'annonce de son projet d'offre.
L'offre de Rexel, qui consoliderait sa place de numéro un mondial avec des ventes annuelles de plus de 14 milliards d'euros grâce à 3,6 milliards de revenus additionnels, serait sa plus grosse opération depuis le rachat en juillet 2006 de son concurrent américain GE Supply, pour 725 millions de dollars.
Elle changerait également la physionomie du groupe, fondé en 1967, sous le nom de CDME (Compagnie de Distribution de Matériel Electrique), et employant 25.000 personnes dans le monde. Il réaliserait plus de 50% de ses ventes en Europe contre 44% aujourd'hui.
Sonepar resterait de son côté numéro deux mondial avec un chiffre d'affaires de plus de 12 milliards d'euros grâce à 2,7 milliards de ventes additionnelles.
Son entente avec Sonepar permettra aussi à Rexel, qui a conclu un accord avec les banques pour financer l'opération, de ne pas trop alourdir ses créances, grâce à l'argent qu'il tirera des ventes d'actifs d'Hagemeyer.
Racheté en LBO (leverage buy out, rachat par endettement) par des fonds d'investissement au groupe PPR en 2005, Rexel a aujourd'hui une lourde dette de 1,7 milliard d'euros même si elle a été largement épongée grâce aux fonds levés lors de son retour en Bourse en mars dernier.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur