Industrie/Négoce

Rexel confirme ses objectifs 2012

Le distributeur de produits électriques affiche un chiffre d’affaires semestriel en hausse de 6,6% à 6 568 millions d’euros, malgré des ventes en Europe (56% du CA) à la peine.

Rudy Provoost, Président du directoire de Rexel, ne s’est pas montré inquiet du «ralentissement séquentiel de la croissance organique au deuxième trimestre 2012» de son groupe, lors de la présentation de ses résultats semestriels. Pourtant, à données comparables, le chiffre d’affaires semestriel n’augmente que de 0,8% par rapport à la même période 2011 (avec un effet défavorable du prix du cuivre de 0,9%).

L’Europe, et la France notamment (19% du CA total), ont vu leurs ventes baisser respectivement de -1,2% et -1,3% (à données comparables). Dans l’Hexagone, c’est «la baisse de la demande des grands comptes et de l’industrie, le ralentissement de la construction et une faible activité dans les câbles» qui sont en cause selon le communiqué de presse du groupe.

«Dans un contexte difficile, Rexel a amélioré sa rentabilité », a tenu à souligner Rudy Provoost. Il est vrai que sa marge brute progresse de 6,1% à 1 626,2 millions d’euros et son EBITA de 10,6% à 370,5 millions d’euros. Le groupe a par ailleurs réussi à maintenir son BFR à 11,8% de son CA bien que ces stoks aient progressé de 2,3 jours sur une année à 46,7 jours.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X