En direct

Revêtements de peinture : le DTU fait peau neuve
PEINTURE - © Copyright:Philippe Lhomel Guittet

Revêtements de peinture : le DTU fait peau neuve

le 12/07/2013  |  NormesPeintureImmobilierRéglementationTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réglementation technique
Normes
Peinture
Immobilier
Réglementation
Technique
Second œuvre
Revêtements muraux
Valider

A l'issue de deux ans de travaux, la commission de normalisation a terminé la révision du NF DTU 59.1, relatif aux travaux de bâtiment - revêtements de peinture  en feuil mince, semi-épais ou épais. L'ancien texte datait de 2000.

Dans le cadre du Plan Europe destiné à rendre les documents normatifs eurocompatibles, la commission de normalisation a remis à plat le texte  NF DTU 59.1 relatif aux « Travaux de bâtiment - Revêtements de peinture en feuil mince, semi-épais ou épais ». Le nouveau texte a été homologué le 22 juin dernier.

Dans un communiqué, la Fédération française du bâtiment (FFB) détaille les principaux changements. La Fédération souligne en particulier que le document concerne les systèmes dits « décoratifs », c'est-à-dire les lasures, les peintures films minces, les revêtements semi-épais (RSE) et les revêtements plastiques épais (RPE). Par conséquent, le NF DTU 59.2 relatif aux travaux de revêtements plastiques épais sur béton et enduits à base de liants hydrauliques n’existe plus.

Les principales modifications concernent l'apparition d'étapes dites "optionnelles" dans les descriptions-types de travaux. Ce qui laisse le choix aux professionnels de ne pas réaliser certaines tâches dans le processus de mise en œuvre tout en obtenant la finition demandée. Les autres changements concernent les subjectiles, les surfaces qui reçoivent une nouvelle couche de peinture, avec cinq nouveaux tableaux qui détaillent les prestations d’entretien relatives aux anciens fonds peints, selon les fonds (plâtre, maçonnerie, bois, métal…). Par ailleurs, la réception de travaux est plus détaillée, en particulier par rapport aux conditions d’éclairage pour le contrôle de l’état de la finition. Enfin, en matière de polychromie, la tolérance des teintes est limitée à 4 pour l’ensemble d’un chantier inférieur à 1000 m². Pour les chantiers particuliers de type hôpitaux, établissements scolaires, etc. un maximum de 7 teintes pourra être accepté par étage.

La FFB précise que les rédacteurs de la norme ont actualisé le document d’origine qui datait de 2000 en tenant compte de la réalité économique sur le terrain.

Commentaires

Revêtements de peinture : le DTU fait peau neuve

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur