En direct

Antoine Metzger, président de NGE - © NGE

"Révélé" dans la crise, NGE vise les 3,5 Mds € de chiffre d'affaires en 2025

Anna Rousseau |  le 14/04/2021  |  NGEFrance Résultats annuels Résultats annuels BTP

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

NGE
France
Résultats annuels
Résultats annuels BTP
Entreprises
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

La pandémie et ses conséquences auront permis d’orienter NGE vers une stratégie « sérieusement audacieuse », pour les 5 années qui viennent. Objectif : dépasser le cap des 20 000 salariés d’ici 2025 et atteindre les 3,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

L’année 2020 a été brutale et dangereuse ? Tant mieux ! « Les incertitudes ont révélé le meilleur de NGE, la force de notre collectif » : Antoine Metzger, le président de la 4e major du BTP ne cachait pas sa satisfaction, ce mercredi matin 14 avril en présentant les résultats financiers annuels de son groupe. A la fois que l’année 2020 soit terminée, et qu’elle ait été si performante.

Certes, les chiffres, comme partout, ont baissé : un mois d’arrêt complet ne peut être sans conséquence. Mais, dans le cas de NGE, c’est loin d’être une catastrophe, surtout en comparaison avec les majors que sont Vinci, Eiffage et Bouygues : -3,8% pour le chiffre d’affaires, à 2,402 milliards d’euros (contre 2,497 milliards un an avant), et -10% sur le résultat net.

Le free cash flow, lui, a augmenté, la dette a diminuée. Selon Jean-Sébastien Leoni, le directeur général adjoint du groupe, ce désendettement très net est dû à la priorité donnée au printemps de relancer les clients plus rapidement et de se faire payer plus vite. En parallèle, tous les coûts ont été serrés, les augmentations de salaire décalées, les voitures de fonction non renouvelées, les notes de frais réduites a minima. « Ce ne sont que des petits ruisseaux, mais cela fait de grandes rivières. A l’époque, nous ne savions pas du tout comment la situation allait évoluer, alors on a prévu le pire ! », explique Antoine Metzger.

20 000 salariés en 2025

Les aides de l’Etat au chômage partiel ont été utilisées avec parcimonie : les chantiers, arrêtés à 100% le 17 mars, avaient intégralement repris deux mois plus tard. En tout, l’entreprise a reçu 14 millions d’euros. Pas anecdotique, cela a aidé à passer le pire du premier confinement et à planifier l’avenir.

Désormais, le président est beaucoup plus confiant. Pour 2021-2025, ses objectifs la rapprocheront un peu plus des autres majors : le but est désormais de dépasser le cap des 20 000 salariés d’ici 2025 (ils sont 13 000 aujourd’hui), et d’atteindre à ce moment-là les 3,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires. 

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

"Révélé" dans la crise, NGE vise les 3,5 Mds € de chiffre d'affaires en 2025

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil