En direct

Rétrospective londonienne pour Richard Meier
- ©

Rétrospective londonienne pour Richard Meier

DEGIOANNI Jacques-Franck |  le 29/10/2007  |  InternationalPrix d'architectureArchitectureEuropeProfessionnels

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

International
Réalisations
Prix d'architecture
Architecture
Europe
Professionnels
Valider

L'architecte américain Richard Meier, qui a conçu plusieurs musées parmi les plus beaux au monde, est venu pour une rétrospective de son oeuvre à Londres, capitale de l'un des rares pays européens où paradoxalement il n'a jamais rien édifié.
Cheveux et chemise blanche contrastant avec son costume bleu comme son regard, celui qui fût à 49 ans en 1984 le plus jeune lauréat du prix Pritzker - le Nobel de l'architecture - explique dans une interview à l'AFP que nul n'a fait appel à ses services en Grande-Bretagne.

Entouré de ses dessins, sculptures, meubles et collages, présentés à la Fondation Louise T Blouin, dans l'ouest londonien, depuis le 12 octobre, l'architecte star de 73 ans a du mal à choisir lorsqu'on lui demande de quel projet il est le plus fier.
"C'est difficile à dire, le dernier est souvent le préféré et mon dernier projet est le Musée Arp à Rolandseck (ouest de l'Allemagne) (...) mais chaque fois que je retourne au Getty de Los Angeles, je me dit que c'est extraordinaire qu'il ait pu être construit", donc "je suppose que je choisirai le Getty".

"Mais le prochain est aussi mon favori: c'est un groupe de bâtiments résidentiels que je construit sur l'East River, à New York, au sud du siège des Nations unies, je pense que ce sera un bon apport à la ville", dit-il.
Richard Meier, est connu pour ses édifices rectilignes, dans la lignée du travail de Le Corbusier. Il joue avec des pièces d'eau et la lumière, employant souvent de grands panneaux blancs, comme pour le siège de Canal+ à Paris, quai André-Citroën.

Qu'est ce qui fait de l'architecture un art?: "La relation avec l'environnement où il est situé, la qualité des espaces, la relation entre l'espace et la lumière", propose-t-il. Mais aussi "les qualités tactiles du bâtiment", son "feeling".
"L'architecture ne doit pas seulement être une chose, un bâtiment, à un endroit, mais doit donner vie à cet endroit (...) doit convier" le public, insiste Richard Meier.

L'exposition "Richard Meier: Art et Architecture" révèle que l'architecte originaire du New Jersey, est aussi un sculpteur et un peintre. "J'ai toujours aimé au cours de ma vie explorer les relations entre l'art et l'architecture", dit-il.
On peut voir à la Fondation Louise T Blouin, une maquette de l'église du Jubilée à Rome aux parois arrondies, comme des arcs boutans modernes. On y voit aussi la maquette de son projet pour remplacer le World Trade Center, qui ne sera pas construit puisque c'est le projet Daniel Libeskind qui a été choisi. "Dommage", regrette-t-il.

Richard Meier, dit avoir un temps renoncé à construire des maisons particulières, préférant concevoir des bâtiments pour le plus grand nombre, comme des musées.
"Ensuite j'ai pensé que, peut-être ces maisons avaient une vie en dehors, peut-être influencent-elles la façon dont les gens conçoivent l'architecture, la façon dont les gens réfléchissent à la manière de vivre".
Il reconnaît qu'il aimerait créer un bâtiment, peut-être un musée, en Grande-Bretagne.

"Mais cela prend beaucoup de temps (...) j'ai travaillé sur le Getty pendant 12 ans, le (musée) Arp m'a pris encore 20 ans (...) alors que les maisons ne prennent que deux à trois ans."
"La Grande-Bretagne est "le seul pays en Europe il n'y a aucun bâtiment de moi", observe l'architecte."Jusqu'à présent on ne me l'a pas demandé. Peut-être après cette exposition", espère-t-il.
L'architecte qui fait montre de générosité envers ses collègues dit beaucoup aimer le musée Guggenheim Bilbao de Frank Gehry.

Mais interrogé sur la tour Swiss Re conçue par Norman Foster à Londres, et surnommée "le cornichon", il remarque simplement: "cela démontre la grande diversité de l'architecture à Londres, qui est une ville fascinante".

AFP

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur