En direct

Retours d’expériences Logements étudiants à zéro énergie

Franck Guidicelli |  le 11/10/2013  |  Haute-SaôneEtatArchitectureBâtimentLogement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Haute-Saône
Etat
Architecture
Bâtiment
Logement
Logement social
Transports
Immobilier
Technique
ERP
Valider

L’OPHLM de Haute-Saône a pris le pari de construire 20 logements étudiants à zéro énergie dans la municipalité de Port-sur-Saône (70). Retour sur le projet avec l’architecte.

Gérald Rochet Blanc, architecte ne regrette pas d’avoir été convaincant pour ce projet : « Nous avons, avec les HLM de Haute-Saône, pris le pari de réaliser des logements étudiants zéro énergie ». Ce bâtiment est composé d’un type 3 en rez-de-chaussée et de 20 studios de 25 m² meublés et équipés d’une kitchenette et d’une salle de bains.

Une isolation privilégiée

« Techniquement nous avons choisi d’opter pour une enveloppe hyperisolée avec une double ossature bois qui prend en sandwich une mousse polyuréthanne », précise l’architecte. Ce bâtiment à l’architecture bioclimatique est traité par une structure béton type poteau poutre, les refends étant en béton banché. Il reçoit également des menuiseries à triple vitrage intégrant des stores pour « éviter les caissons de volets roulants, point singulier à traiter esthétiquement, mais aussi pour les ponts thermiques ». L’ensemble de la surface vitrée est orienté au sud. La coursive, située sur la façade nord du bâtiment, est vitrée et fermée. Les locaux froids et le garage à vélos sont à l’extérieur du volume du bâtiment. Les avancées de toiture forment des masques solaires pour les périodes d’été.

Des besoins en chauffage quasi nuls

La performance de l’enveloppe permet d’avoir des besoins en chauffage cinq fois inférieurs à un bâtiment conforme au BBC. Le chauffage des bâtiments est ainsi simplement assuré par une centrale d’air double flux avec un appoint électrique très faible dans les logements. La production d’eau chaude est assurée par un ballon thermodynamique avec des pompes à chaleur couplées aux ballons de production. Avec le recul, Gérald Rochet-Blanc reconnaît que ce choix n’a pas été forcément judicieux : « nous avons traité le bâtiment comme un bâtiment d’habitation alors qu’il aurait fallu le traiter comme un hôtel. En effet, dans la réalité, la consommation d’eau chaude est anecdotique. Une autre solution aurait donc pu être mise en place ». Toutefois ces équipements performants ajoutés à la très haute isolation du bâtiment permettent d’afficher une étiquette énergétique de classe A avec une consommation de 38 kWh d’énergie primaire par m² par an avec une très faible émission de gaz à effet de serre : 1 kg eq CO² par m² par an. Une centrale photovoltaïque a également été ajoutée au projet : 190m² de panneaux d’une puissance crête de 29.2Kw en couverture sud permettent la production d’énergie revendue à ERDF. Ainsi, Gérald Rochet-Blanc précise « qu’en intégrant le bilan énergétique de cette centrale dans le bilan global, on obtient un bâtiment zéro énergie. L’énergie globale produite compensant l’énergie globale consommée sachant que deux appartements sont instrumentés afin de pouvoir réaliser un suivi de la vie du bâtiment au niveau énergétique ».

PHOTO - logetudzeroenergieƒ.jpg
PHOTO - logetudzeroenergieƒ.jpg - ©
PHOTO - LogEtƒ.jpg
PHOTO - LogEtƒ.jpg - © DR
Fiche signalétique

Livraison : septembre 2012

Commune : Port-sur-Saône (70)

Maître d’ouvrage : OPHLM de Haute-Saône

Type de bâtiment : Public, 20 logements étudiants 1 gardien

Nombre de bâtiments : 1 (2 étages)

Certification / dénomination : Certification BBC Effinergie

Type de travaux : Construction

Surface : 1 028 m2 SHON

Lauréat 'bâtiment exemplaire PREBAT’2010

Description technique

Mode constructif : Béton coulé

Parois extérieures : Complexe bois sandwich avec isolation répartie en polyuréthane, laine de roche, ossature bois et bardage ventilé

Plancher bas : Sur terre-plein avec isolation de 12 cm en polyuréthane

Toiture : Isolation rampante avec 30 cm de laine de roche

Parois vitrées : Triple vitrage, menuiseries PVC avec stores insérés dans l’espace entre vitrages

Etanchéité à l’air mesurée Q4 : 0,82

Equipement

Chauffage / rafraîchissement : Électrique direct en appoint de la VMC

Emetteurs : Panneaux rayonnants

Production d’ECS : Chauffe-eau thermodynamique air extérieur-eau et chauffe-eau électrique à accumulation

Ventilation : VMC double-flux avec surventilation nocturne

Energie principale : Electricité

Energies renouvelables : Aérothermie et photovoltaïque

Capteurs PV : 190 m2

Solaire thermique : néant

Stockage de l’énergie produite : néant (l’électricité produite est vendue)

Montant des travaux

Coût de l’opération : 1 809 959 €

Subvention de l’Etat : 825 €

Subvention du département : 2 500 €

Subvention programme Effilogis ADEME / Région : 95 313 €

Emprunt contracté par Habitat 70 : 1 275 000 €

Fonds propres : 436 312 €

Bilan énergétique

Consommation énergétique : 38 kWh/m²/an en énergie primaire

Emission de gaz à effet de serre : 1 kg eq CO² par m² par an.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur