En direct

Retour sur terre pour une partie de la ligne 18 du Grand Paris Express
La ligne 18 du Grand Paris Express comprendra deux sections souterraines, entre l’aéroport d’Orly et Palaiseau et entre Magny-les-Hameaux et Versailles-Chantiers ; une section en viaduc, entre Palaiseau et le CEA à Saclay puis une partie au sol, entre Saclay et Magny-les-Hameaux. - © Société du Grand Paris

Retour sur terre pour une partie de la ligne 18 du Grand Paris Express

Nathalie Moutarde (Bureau Ile-de-France du Moniteur) |  le 25/11/2020  |  Grand Paris - Ile-de-FranceGrand Paris ExpressLigne 18Société du Grand ParisDUP

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Travaux publics
Grand Paris - Ile-de-France
Grand Paris Express
Ligne 18
Société du Grand Paris
DUP
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Le 24 novembre, le conseil de surveillance de la Société du Grand Paris a acté la mise au sol d’une partie du viaduc de la ligne 18 dans sa traversée du plateau de Saclay.

A l’horizon 2030, la ligne 18 du Grand Paris Express reliera l’aéroport d’Orly à Versailles-Chantiers sur près de [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Retour sur terre pour une partie de la ligne 18 du Grand Paris Express

Votre e-mail ne sera pas publié

Fisher78

25/11/2020 19h:21

Bonjour, La mise au sol? Donc sa sera pas en souterrain? Pouvez vous m'expliquer merci

Votre e-mail ne sera pas publié

DMOrsay

26/11/2020 12h:45

Contrairement à ses dires, la SGP ne mène aucune concertation réelle avec les communes impactées, ni avec les agriculteurs. Sa logique est strictement financière et calendaire : pourquoi pas, mais ne pas le dire est mensonger. Le tronçon Saclay-Versailles a été, dans toutes les études, considéré comme non rentable, même dans le futur. Sa poursuite est un mystère, qui obèrera le futur du devenir des agriculteurs : mettre le métro au sol augmente considérablement l'emprise nécessaire aux infrastructures prévues (RD36 à 2*2 voies, piste cyclable double, voie de service, voies ferrées). Sans impacter la ZPNAF ? pas sûr…

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

(Ré)investir les toits

(Ré)investir les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

L'urbanisme commercial

L'urbanisme commercial

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil