En direct

Evénement

Retour sur Conexpo 2014

Gilles Rambaud |  le 25/04/2014  |  InternationalParisFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

International
Paris
France entière
Valider

Le grand salon américain des matériels, qui s’est tenu à Las Vegas début mars, a bénéficié de la reprise outre-Atlantique.

Avec 130 000 visiteurs et 2 000 exposants répartis sur une surface de 220 000 m², l’édition 2014 de Conexpo, qui a eu lieu à Las Vegas du 4 au 8 mars dernier, fut un indéniable succès. Il faut dire que le grand salon américain des matériels de chantier s’est tenu dans une ambiance business friendly (propice aux affaires), portée par la reprise de la construction outre-Atlantique. Après cinq ans de déprime, le BTP américain a en effet progressé de 4,8% en 2013, ce qui s’est traduit par la vente de quelque 165 000 machines. Tout n’est pas rose pour autant : la demande reste essentiellement portée par le bâtiment résidentiel (+ 17,5 % en 2013), alors que les travaux publics ne sont toujours pas repartis ( 3,3 %). Mais l’optimisme américain voit dans ce retard à l’allumage un futur relais de croissance et parie sur une année 2014 à + 8,8 %. De quoi se décider à investir dans de nouvelles machines… Et, pour cela, Conexpo est une vitrine exceptionnelle des toutes dernières nouveautés.

Informatique à bord

Qu’en retenir ? D’abord, que les machines américaines ressemblent de plus en plus aux européennes. Les moteurs sont aujourd’hui strictement identiques car soumis aux mêmes normes antipollution. De plus, le souci d’économiser le carburant commence à germer dans l’esprit des entrepreneurs américains qui ont vu le prix du gazole tripler en quinze ans. Eux aussi regardent avec attention les astuces techniques qui font gagner quelques litres. Les différences entre une pelle française et une pelle américaine se situent surtout autour de la sécurité, plus importante ici, mais elles se nichent aussi dans des détails, tel le diamètre du pose-gobelet, plus large là-bas. Autre tendance de fond : le développement massif des nouvelles technologies. En guise de plan du salon, l’organisateur proposait une application pour téléphone portable qui, couplée à de la géolocalisation, guidait le visiteur dans les allées jusqu’au stand de son choix. Caterpillar avait réservé une bonne partie de son stand à ses services de télématique, et Doosan mettait en avant une proposition commerciale qui consistait à offrir trois ans de liaison GSM pour certaines de ses machines. À ce titre, il était intéressant de remarquer, dans le hall sud  dédié aux composants et aux pièces détachées -, la présence de plusieurs start-up tout droit venues de la Silicon Valley pour vendre leurs logiciels : soit des applications de gestion de parc, soit des programmes d’informatique embarquée. Car, dans une machine moderne, les lignes de code comptent autant que les roues crantées…Très visibles les années précédentes, les chinois étaient, cette fois-ci, plus discrets, à moins qu’on ne se soit habitué à leur présence ? Tout aussi exotique pour un Français : le stand John Deere, une marque très présente aux États-Unis, riche d’un vaste choix de machines... qui ne sont pas distribuées en Europe.

Patriotisme

À noter, également, le retour en force du japonais Kobelco qui, libéré de ses accords avec CNH, a voulu marquer cette édition de son empreinte à grand renfort de majorettes. En moins d’un an, Kobelco a réussi le tour de force de se constituer un réseau nord-américain comptant 58 concessionnaires, la plupart d’anciens New Holland, une marque d’ailleurs absente de cette édition 2014. Mais Case était bien là.
Enfin, il est toujours plaisant de retrouver ce patriotisme américain qui pousse les exposants à peindre leurs machines aux couleurs de la bannière étoilée ou, a minima, à y suspendre un drapeau. Il serait étonnant de voir le bleu, blanc, rouge autant à l’honneur en France, lors du salon Intermat 2015, à Paris.

PHOTO - 783312.BR.jpg
PHOTO - 783312.BR.jpg - ©
PHOTO - 783304.BR.jpg
PHOTO - 783304.BR.jpg - © Gilles rambaud
PHOTO - 783307.BR.jpg
PHOTO - 783307.BR.jpg - ©
PHOTO - 783309.BR.jpg
PHOTO - 783309.BR.jpg - ©
PHOTO - 783310.BR.jpg
PHOTO - 783310.BR.jpg - ©
PHOTO - 783317.BR.jpg
PHOTO - 783317.BR.jpg - ©
PHOTO - 783308.BR.jpg
PHOTO - 783308.BR.jpg - ©
PHOTO - 783325.BR.jpg
PHOTO - 783325.BR.jpg - ©
PHOTO - 783316.BR.jpg
PHOTO - 783316.BR.jpg - ©
PHOTO - 783320.BR.jpg
PHOTO - 783320.BR.jpg - ©
PHOTO - 783306.BR.jpg
PHOTO - 783306.BR.jpg - ©
PHOTO - 783315.BR.jpg
PHOTO - 783315.BR.jpg - ©

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur