Retour à la normale sur le marché de l'immobilier ancien

Defawe Philippe |  le 02/10/2007  |  France Logement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Immobilier
Logement
Valider

Les prix de l'immobilier ancien ont légèrement baissé au troisième trimestre 2007 en France, confirmant que le marché était en train de revenir à plus de modération, selon l'Observatoire des marchés de l'ancien présenté mardi par la Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim).

Les prix des logements anciens ont baissé de 0,9% au troisième trimestre avec une baisse de 1,7% pour les appartements, les prix des maisons étant restés stables (+0,0%).
En rythme annuel, la hausse des prix de l'immobilier ancien s'établit désormais à + 4,7%, contre +7,1% à fin 2006. Selon la Fnaim, "les prix de l'ancien ont désormais retrouvé un rythme de variation des prix voisin de celui observé entre 1995 et 1999".
Pour la fédération, le marché "poursuit son retour à plus de modération". Néanmoins, la Fnaim estime que la baisse des prix enregistrée au troisième trimestre "ne semble pas traduire l'amorce d'une baisse généralisée des prix ou d'un quelconque effondrement du marché".
Cette baisse pourrait s'expliquer par une activité traditionnellement modeste en été et par un certain "attentisme" lié aux modifications de la mesure sur le crédit d'impôt sur les emprunts immobiliers.
Pour la Fnaim, cette baisse "laisse entrevoir une fin d'année marquée par l'absence de tensions sur les prix", qui pourraient encore "reculer au cours des prochains mois". La fédération juge que "l'objectif d'une progression des prix inférieure à 5,0% pour 2007 est désormais réalisable".

Sur le marché des appartements, "le ralentissement touche une nouvelle fois tous les segments de marché" mais, note la Fnaim, "les rythmes de progression des prix restent plus soutenus sur les petites et moyennes surfaces".
En rythme annuel, les prix des studios et une pièce progressent ainsi de 6,3%, ceux des deux pièces gagnent 4,6% et ceux des trois pièces prennent 4,5%.
Pour les surfaces plus importantes, la hausse est plus modeste, de 3,4% pour les quatre pièces et de 3,8% pour les cinq pièces et plus. En glissement trimestriel, les prix des quatre pièces sont même en recul de 1,6%.
En ce qui concerne le marché locatif, la Fnaim note que le ralentissement de la hausse s'est confirmé au troisième trimestre (+1,6% en rythme annuel) pour les appartements, alors que les loyers des maisons retrouvent des rythmes de progression plus soutenus (+1,7% en glissement annuel contre +0,8% à la même période en 2006).
AFP

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur