En direct

Retards de paiement : le bâtiment premier de la classe ; l'immobilier, bon dernier
Etude réalisée par Deloitte Finance et Altares - © © DR

Retards de paiement : le bâtiment premier de la classe ; l'immobilier, bon dernier

AXELLE SAADA |  le 12/05/2009  |  ImmobilierEuropeFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Immobilier
Europe
France entière
Valider

Altares et Deloitte Finance ont rendu publique le 12 mai une étude sur la durée des crédits clients et fournisseurs réalisée sur 5 ans, entre 2003 et 2007. Et sont revenus sur les retards de paiement en Europe.

L'étude réalisée par Deloitte et Altares sur les délais de paiement clients et fournisseurs a porté sur un échantillon de 22 500 entreprises, dont le chiffre d'affaires est compris entre 10 et 500 millions d'euros.

Principal enseignement : les durées des crédits clients et fournisseurs ont baissé de façon assez significative sur les 5 dernières années.
L'étude montre que les augmentations des délais fournisseurs se retrouvent essentiellement dans les entreprises dont le chiffre d'affaires est supérieur à 150 millions d'euros. « On peut en déduire que les entreprises les mieux structurées exercent une pression sur les plus petites, en les payant plus tard », explique Benjamin Madjar, du cabinet Deloitte.
Un secteur se distingue clairement des autres : l'immobilier. "Il s'agit du seul secteur à avoir connu une augmentation de ses crédits fournisseurs (+ 3 jours) sur la période, explique Benjamin Madjar. En outre, dans ce secteur, les entreprises dont le CA est compris entre 30 et 50 millions d'euros ont connu la plus forte augmentation des délais clients, avec une hausse de 7,1%, soit un passage de 35 à 46 jours".

Impact de la LME

La présentation de cette étude a également été l'occasion de revenir sur l'impact de la loi de modernisation de l'économie (LME), et la réduction des délais de paiement qu'elle induit. "La LME offre l'avantage de poser aux entreprises le problème du cash, a souligné Guillaume Cornu, associé chez Deloitte. Mais le législateur a sous-estimé le fait que peu d'entreprises de petites tailles étaient équipées d'outils de gestion prévisionnelle. Or ces entreprises doivent mesurer l'impact de la LME en prévision de trésorerie."
Thierry Million, d'Altares, est quant à lui revenu sur l'analyse des retards de paiement en Europe, au 1er trimestre 2009 - le retard de paiement devant s'entendre comme le délai supérieur au délai initialement prévu par les parties. Il en ressort que la France figure dans le trio de tête des pays où les retards de paiement sont les plus faibles, avec 12 jours de retard, contre 15 jours en moyenne sur l'Europe. Une bonne nouvelle que tempère Thierry Million, soulignant que "si la France affiche l'un des plus faibles retards de paiement, elle a en revanche de fortes habitudes de retard, puisque 2 entreprises françaises sur 3 ne respectent pas leurs échéances de paiement".

Meilleur élève : le bâtiment

L'analyse sectorielle permet en outre d'identifier très clairement le meilleur élève en matière de retard de paiement, à savoir le bâtiment. 9,3 jours de retard de paiement, en 2008, dans ce secteur, quand, le plus mauvais élève, à savoir l'immobilier, atteint allègrement les 15,6 jours. "Si le secteur du bâtiment affiche les retards de paiement les plus faibles observés en France, mais également en Europe, souligne Thierry Asmar, le président du directoire d'Altares, c'est notamment parce qu'il s'agit d'un secteur où l'on paie plus tard qu'ailleurs, et, du coup, avec moins de retard." Une situation finalement plus favorable aujourd'hui, où le moindre retard de paiement prend des proportions très importantes - notamment auprès des banques ou des assureurs-crédits - et où le crédit confiance doit plus que jamais être pris en compte.

Retrouvez l'étude en cliquant ci-dessous

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Date de parution : 09/2019

Voir

Initiation aux procédés généraux de construction

Initiation aux procédés généraux de construction

Date de parution : 09/2019

Voir

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur