En direct

Résultats record pour Legrand après la pandémie
- © © Legrand

Résultats record pour Legrand après la pandémie

AFP |  le 10/02/2022  |  France Matériel électriqueLegrandNégoce

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Industrie
France
Matériel électrique
Legrand
Négoce
Valider

Le fabricant de matériels électriques a engrangé 904 M€ de bénéfice net, en progression de 8,3% par rapport à 2019, pour un chiffre d'affaires de plus de 6,99 Mds (en hausse de 5,6% par rapport à 2019).

Legrand a enregistré en 2021 des résultats record, portés par des segments renforcés après la pandémie (data centers, offres connectées, efficacité énergétique...), et malgré des tensions sur l'approvisionnement.

Le fabricant de matériels électriques a engrangé 904 millions d'euros de bénéfice net, en progression de 8,3% par rapport à 2019, pour un chiffre d'affaires de plus de 6,99 milliards (en hausse de 14,7% par rapport à 2020, et de 5,6% par rapport à 2019), autant de chiffres record publiés jeudi, dépassant les prévisions des analystes de FactSet.

"Lancements de produits nouveaux, déploiement géographique, digitalisation de la relation commerciale, acquisition de sociétés complémentaires, le groupe a poursuivi activement ses investissements et initiatives de croissance", explique son directeur général, Benoît Coquart.

Legrand a gagné des parts de marché en Europe, où il réalise plus de 40% de son activité. Aux États-Unis, il progresse sur les solutions pour centres de données et sur l'équipement du résidentiel, et ne recule que sur le secteur tertiaire, qui n'a pas encore redémarré.

Il affiche aussi une croissance à deux chiffres en Chine, au Brésil mais moindre en Inde, le pays étant toujours très affecté par le Covid-19, explique le dirigeant.

In fine, l'activité aura été fortement confortée par le Covid.

Merci le télétravail

"À très court terme, les chantiers ont été affectés. Mais à moyen terme, cela va accélérer des tendances qui étaient là", décrit le dirigeant. "Le télétravail, qui pour nous se traduit par le fait que les particuliers veulent mieux équiper leur intérieur, leur connectique. Ensuite les centres de données, dont il faut augmenter les capacités : on s'est tous abonnés à des plateformes vidéo, tous téléformés, etc.", détaille-t-il, ajoutant que le bâtiment durable est par ailleurs devenu un impératif social et politique.

Bémol à ce tableau, la situation sur "la chaîne d'approvisionnement est restée compliquée au 4e trimestre, comme au 3e", au point de faire perdre quelques dizaines de millions d'euros de chiffre d'affaires au groupe sur les trois derniers mois, selon son directeur.

Elle se détend depuis sur certains métaux comme le cuivre, mais reste tendue par exemple sur l'aluminium (la Chine ayant réduit ses capacités face aux prix de l'électricité), certains plastiques, et sur les composants électroniques.

Pour l'heure, le groupe vise pour 2022 une croissance des ventes entre 5% et 11% (hors change), avec une marge opérationnelle ajustée d'environ 20%.

Commentaires

Résultats record pour Legrand après la pandémie

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil