En direct

Evénement

Restructuration immobilière

françoise vaysse, nicole salez, jean-michel gradt, patrice drouin, michel octernaud |  le 28/02/1997  |  Réglementation des marchés publicsImmobilierFrance entièreBouches-du-RhôneInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réglementation des marchés publics
Immobilier
France entière
Bouches-du-Rhône
International
Alpes-Maritimes
Europe
Réglementation
Valider

Un marché se développe pour moderniser le stock de bureaux existant. La réserve est énorme. Bourdais estime en effet qu'en Ile-de-France, seuls 65 % des 4,4 millions de m2 disponibles sont commercialisables tels quels. Les autres se divisent, soit en locaux vacants qui doivent faire l'objet de travaux lourds pour pouvoir être remis sur le marché (24 % du total), soit en locaux vides « hors marché » (11 % du total, soit 420 000 m2). C'est dans ce réservoir que l'on trouve les bureaux transformables en logement. Les travaux sont compris entre 4 000 et 6000 francs le m2 habitable. Soit, à supposer que les 420 000 m2 hors marché sont tous transformés, un marché théorique de 1,6 milliard à 2,5 milliards de francs rien que pour l'Ile-de-France.

Constructa/Marseille Au chevet des programmes malades

Dés le début des années 90, Constructa, à Marseille, a choisi de quitter partiellement son métier traditionnel de promoteur pour éviter de s'enliser dans la crise de l'immobilier, et a décidé de réorienter une partie de son activité vers la « gestion dynamique d'actifs immobiliers. Ce concept (également baptisé asset management ou work out) est né aux Etats-Unis et Marc Piétri, le PDG du groupe, a été le premier à l'introduire en France. » Il s'agit d'intervenir sur une opération en grande difficulté, explique Jean-Paul Lavy, le directeur régional. Nous proposons nos services et nous nous comportons comme un médecin devant un malade « : diagnostic sous la forme d'un audit à la fois technique, financier, commercial, juridique et administratif, recherche des causes de l'échec, préconisations. Généralement, cela aboutit à la reconfiguration du bâtiment. Exemples : Canéopôle à Cannes (ex Satellite) sur 10 000 m2 de bureaux ; Linden Corso à Berlin sur 18 000 m2 de bureaux et 5000 m2 de commerces transformés en vaste centre commercial...

CHIFFRE D'AFFAIRES 1996 : 90 millions (honoraires perçus) ; 80 salariés (France).

PHOTO : Jean-Paul Lavy, directeur régional Constructa-Marseille et non Marc Piétri PDG de Constructa (précision MTPB 4868 p.28)

%%GALLERIE_PHOTO:0%%

Cet article fait partie du dossier

MARCHES PORTEURS DU BTP

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur