En direct

Restauration de Notre-Dame: voici les 6 principales mesures du projet de loi
Gargouille de Notre-Dame. Emmanuel Macron veut restaurer Notre-Dame en "5 ans". Le vote du projet de loi est l'une des premières conditions pour espérer aller vite. - © andriigorulko - stock.adobe.com
Décryptage

Restauration de Notre-Dame: voici les 6 principales mesures du projet de loi

Florent Maillet, avec AFP |  le 16/07/2019  |  BâtimentRéglementationNotre-DameIncendie Notre-Dame

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Vie du BTP
Bâtiment
Réglementation
Notre-Dame
Incendie Notre-Dame
Valider

Le projet de loi pour la restauration et la conservation du monument, doit être définitivement adopté ce mardi 16 juillet par le Parlement.

Place au vote pour Notre-Dame ! Après deux lectures à l'Assemblée et au Sénat entrecoupées de l'échec d'une commission mixte paritaire sur un texte de compromis, le dernier mot revient aux députés sur un texte assez peu modifié à l'issue des débats parlementaires. Souscription nationale, déduction fiscale, contrôle des fonds recueillis, dérogations à certaines règles d'urbanisme… figurent parmi les principales dispositions du projet de loi pour la restauration et la conservation de Notre-Dame, qui doit être définitivement adopté ce mardi 16 juillet 2019 par le Parlement.

Le projet de loi entend répondre à l'ambition fixée par le président Emmanuel Macron de voir l'édifice restauré en cinq ans.

Dérogation aux règles

Dans ce texte, la principale pomme de discorde entre majorité et oppositions a porté sur les dérogations aux règles d'urbanisme et de protection de l'environnement prévues dans le texte pour accélérer les travaux.

En réponse aux critiques, le gouvernement a accepté de figer dans la loi certaines d'entre elles, concernant "l'architecture préventive", "la durée d'instruction des autorisations temporaires" ou, encore, "l'autorisation de certaines publicités sur des bâches ou des palissades de chantier".

Le gouvernement est par ailleurs autorisé à prendre par ordonnance, dans un délai d'un an après la promulgation de la loi, des dérogations aux règles de voirie, d'environnement et d'urbanisme. Un projet de loi de ratification de chaque ordonnance sera déposé devant le Parlement dans les trois mois suivant leur publication.

Sur le même sujet Projet de loi Notre-Dame: l’Assemblée nationale circonscrit le champ des dérogations

Création d'un établissement public


Un établissement public à caractère administratif et placé sous la tutelle du ministre de la Culture sera créé.

Il aura pour mission "d’assurer la conduite, la coordination et la réalisation des études et des opérations concourant à la conservation" et la restauration de Notre-Dame. Son président et la moitié de ses membres représenteront l'Etat au Conseil d'administration où siègeront également des représentants de la ville de Paris et du diocèse.

Sur le même sujet Notre-Dame: reconstruire la charpente en bois est "probablement la bonne solution"

Un Conseil scientifique, placé auprès du Président, sera consulté sur les études et opérations de conservation et de restauration.

Le texte prévoit une dérogation aux règles de la limite d'âge des dirigeants de la fonction publique. Selon certains députés, il s'agit de permettre à Jean-Louis Georgelin, ancien chef d'état-major des armées (70 ans), chargé par le chef de l’État d'une mission pour la reconstruction de Notre-Dame, de présider l'établissement public.

Ouverture d'une souscription nationale


Ouverture depuis le 16 avril 2019 d'une souscription nationale sous l'autorité du président de la République. Elle a pour objet le financement de la conservation et de la restauration de la cathédrale et de son mobilier. Les dons pourront également servir au financement de la formation des professionnels disposant des compétences particulières qui seront requises pour les travaux.

Sur le même sujet Reconstruction de Notre-Dame: les millions de dons font des milliers d'envieux

Le produit des dons versés depuis le 16 avril par les personnes physiques ou morales, en France ou à l'étranger, auprès du Trésor public, du Centre des monuments nationaux ainsi que des trois fondations habilitées (Fondation de France, Fondation du patrimoine et Fondation Notre Dame) sera reversé à l’État ou à l'établissement public chargé de la conservation et de la restauration de Notre-Dame.

Participation des collectivités

Les collectivités pourront participer à la souscription au titre de la solidarité nationale. Il s'agit de confirmer par la loi que leurs subventions sont bien compatibles avec la notion d'intérêt public local à laquelle elles sont soumises.

Leurs versements seront considérés comme des subventions d'équipement.

Déduction fiscale pour les dons


Le taux de réduction d'impôt sur le revenu au titre des dons et versements effectués par les particuliers est porté à 75%, dans la limite de 1000 euros par an (contre 66% dans le droit commun).

Ce montant ne sera pas pris en compte pour l'appréciation des plafonds de versements au bénéfice d'autres oeuvres, y compris celles ouvrant droit à un taux de réduction d'impôt majoré (loi Coluche).

Cette mesure exceptionnelle ne s'appliquera qu'aux dons effectués entre le 16 avril et le 31 décembre 2019.

Contrôle de l'utilisation des fonds

Au regard de l'ampleur des dépenses de restauration, un comité exceptionnel de contrôle est mis en place, en plus des contrôles habituels. Il réunira le premier président de la Cour des comptes et les présidents des commissions des Finances et de la Culture de l'Assemblée et du Sénat, et sera chargé de s'assurer de la bonne gestion et du bon emploi des fonds recueillis.

L'Etat ou l'établissement public publiera chaque année un rapport sur les fonds recueillis, leur provenance, leur affectation et leur consommation.
Le gouvernement remettra également au Parlement avant le 30 septembre 2020 un rapport détaillant les dons perçus au titre de la souscription nationale et les réductions d'impôt auxquelles ils ont donné lieu.

Retrouvez notre dossier spécial:

Commentaires

Restauration de Notre-Dame: voici les 6 principales mesures du projet de loi

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur