En direct

Restauration acrobatique à la citadelle de Blaye

O. D. |  le 16/03/2018  |  Collectivités localesGirondeFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Gironde
France entière
Valider
Gironde -

La citadelle de Blaye (Gironde), édifiée par Vauban entre 1685 et 1689, accueille chaque année environ 450 000 visiteurs. Pour la première fois, ses remparts vont bénéficier de travaux de restauration côté estuaire, accompagnés d'une consolidation des falaises. La maîtrise d'œuvre de cette opération dont les travaux s'élèvent à 2 M€ HT est menée par un groupement constitué de Géotec, société spécialisée dans la géotechnique, et de l'architecte du patrimoine Carole Dupuis-Le Maréchal. La maîtrise d'ouvrage est portée par la Ville de Blaye.

Rochers, ouvrages et interventions géoréférencés. En raison de l'inaccessibilité du site, Géotec a réalisé les relevés photogrammétriques par drone, sur un périmètre de 600 m de longueur et 180 m de hauteur. Les données permettent de réaliser un modèle 3D sur lequel sont référencés les interventions à effectuer sur la falaise et les ouvrages, la stabilité des masses rocheuses, ainsi que la conception et le dimensionnement des ouvrages de confortement et de drainage. « La falaise calcaire a évolué de manière normale, et toutes les pathologies constatées sont liées à l'eau », précise Thierry Fremont, directeur régional Sud-Ouest de Géotec.

Les relevés permettent également au géotechnicien de choisir la solution de confortement la plus adaptée : par clouage, grillage, ou à l'aide de béton projeté. La teinte des matériaux utilisés est soumise à l'accord de l'architecte des bâtiments de France : les grillages devront notamment se confondre avec le calcaire blanc. « C'est un monument historique, il faut le renforcer tout en le respectant », explique Thierry Fremont.

Deux ans de travaux en site occupé. Le site étant difficile d'accès, le projet implique principalement des travaux acrobatiques menés par des sociétés spécialisées. Les entreprises devraient être consultées d'ici à la fin du premier semestre 2018. Le démarrage du chantier, souhaité en juin par le maître d'ouvrage, attend encore l'aval de la direction régionale des affaires culturelles (Drac). Géotec prévoit vingt-deux mois de travaux qui seront réalisés par phases en site occupé. Des levés successifs par drones seront effectués pour contrôler l'avancement et assurer le récolement des ouvrages.

PHOTO - 11976_733820_k2_k1_1744470.jpg
PHOTO - 11976_733820_k2_k1_1744470.jpg - © GÉOTEC

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur