En direct

Responsabilité du sous-traitant : un miroir à deux faces

Par Nicolas GRAVEJAT, Juriste d’entreprise |  le 03/06/2011  |  RéglementationCommande publiqueFrance entière

Marchés de travaux -

Dans la réalisation des travaux, le sous-traitant doit assumer une double responsabilité : contractuelle vis-à-vis de l’entrepreneur principal et délictuelle vis-à-vis du maître d’ouvrage et des tiers.

Si l’entrepreneur principal est responsable de son sous-traitant vis-à-vis du maître d’ouvrage, le sous-traitant n’est pas pour autant exempt de toute responsabilité. Il doit en effet garantir l’entrepreneur principal des désordres susceptibles d’affecter les travaux sous-traités. Le sous-traitant doit également, parfois, assumer directement sa responsabilité vis-à-vis du maître d’ouvrage ou des tiers.

La responsabilité du sous-traitant vis-à-vis de l’entrepreneur principal

Comme tout entrepreneur, le sous-traitant peut voir sa responsabilité contractuelle engagée, s’il commet une faute dans l’exécution de sa prestation, ayant causé à son cocontractant un préjudice (article 1147 du Code civil). L’entrepreneur principal qui indemnise le maître d’ouvrage pour des fautes commises par son sous-traitant est en droit d’exercer une action contre ce dernier pour obtenir le remboursement des sommes qu’il a dû verser.

Obligation de résultat

Au-delà du régime de droit commun de la responsabilité contractuelle, le sous-traitant est tenu vis-à-vis de l’entrepreneur principal d’une « obligation de résultat d’exécuter des travaux exempts de vices » (1). Il pèse sur lui une présomption de faute et de causalité dont le régime est proche de celui de la responsabilité décennale des constructeurs de l’article 1792 du Code civil.
Pour se dégager de sa responsabilité, il appartient au sous-traitant de démontrer que le vice affectant l’ouvrage qu’il a réalisé provient d’une cause étrangère. Celle-ci peut être constituée par une erreur de l’entrepreneur principal ou du maître d’ouvrage.
De même, le sous-traitant est responsable des malfaçons dues aux défectuosités du matériau qu’il emploie, à moins qu’il ne justifie que la décision de choisir ledit [...]

Cet article est réservé aux abonnés, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Responsabilité du sous-traitant : un miroir à deux faces

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Traité de contentieux de la commande publique

Traité de contentieux de la commande publique

Livre

Prix : 87.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur