En direct

RÉSIDENCE ÉTUDIANTE PARIS XIVe

Alice Bialestowski |  le 11/02/2018  |  ProfessionArchitectureCultureTechniqueBâtiment

A la Cité internationale universitaire de Paris, véritable musée d'architecture à ciel ouvert, aucune « maison » n'avait été construite depuis 1969. Alliant respect du site et compacité, celle de l'Ile-de-France fait preuve d'un engagement environnemental stratégique et citoyen.

Si la maison de l'Ile-de-France inaugure une nouvelle ère - elle est la première d'une série de résidences à venir sur le site de 34 ha -, ses performances énergétiques lui donnent une aura exemplaire. L'enjeu architectural n'était pas de la badigeonner en vert et de la couronner d'un potager, mais bien d'inventer une « machine à habiter »100 % solaire. Il s'agissait de réinterpréter le programme d'une cité de 142 chambres à énergie positive, tout en anticipant la réglementation thermique de 2020. Une opération d'autant plus ambitieuse qu'elle a été conduite volontairement, sans viser de certification. Fait exceptionnel, la maîtrise d'ouvrage a même rallongé les phases d'études pour laisser du temps à la réflexion collective et permettre aux innovations de devenir une réalité tangible.

« On met une centrale d'énergie dans une maison d'habitation, ce qui est loin d'être un programme habituel », résume Cyril Trétout, architecte associé chez ANMA. Pour autant, depuis la grande pelouse centrale, à peine aperçoit-on la silhouette compacte et facettée couleur champagne de cet objet singulier, qui se glisse dans le campus plutôt qu'il ne s'impose.

Situé au sud du parc, entre la maison du Cambodge et celle du Liban, il est implanté de manière à renforcer l'axialité de la composition existante. Tourné vers le cœur de la cité universitaire, dissimilé derrière un rideau d'arbres sciemment conservé, le nez du bâtiment a été voulu « le plus fin possible » et regroupe les espaces communs. Abritant les chambres dans ses flancs est et ouest, il se déploie en éventail côté périphérique, où il arbore fièrement son enveloppe active.

L'enveloppe active mise en scène

S'écartant au sud de manière à capter au maximum l'énergie solaire et à créer une barrière acoustique, le [...]

Cet article est réservé aux abonnés AMC, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

RÉSIDENCE ÉTUDIANTE PARIS XIVe

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX