Transport et infrastructures

RER D: la moitié des opérations d’amélioration est lancée

Le programme « D Maintenant ! » vise à améliorer de façon rapide et significative la ligne D du RER, ligne la plus fréquentée de la SNCF.

Jean-Pierre Farandou, directeur général délégué Proximités, directeur régional Ile-de-France de la SNCF, a tenu mardi 14 octobre en gare de Corbeil (Essonne) le premier bilan d’étape du programme d’actions « D Maintenant ! », lancé le 27 mai dernier par le président de l’entreprise, Guillaume Pepy.
Financé sur les fonds propres de l’entreprise, ce programme, qui vise à améliorer de façon rapide et significative la ligne D du RER, complète les plans de modernisation déjà engagés ou programmés avec le Syndicat des Transports d’Ile de France (STIF) et Réseau Ferré de France.
Il comporte une cinquantaine d’actions, pour un montant de 100 millions d’euros, avec l’objectif d’obtenir des résultats mesurables d’ici la fin 2009. Notamment celui de diminuer d’un tiers et si possible de moitié le nombre des trains en retard sur la ligne.
Au 14 octobre 2008, 90% des 100 millions d’euros d’investissements prévus sont budgétairement affectés et des opérations correspondant à la moitié de la somme sont d’ores et déjà lancées (46,7 M€).
A titre d’exemple, pour la ponctualité des trains,
– des barrières anti-traversée ont été installées à Garges-Sarcelles cet été et vont l’être à Villeneuve-Triage et à Grigny.
– les appels d’offres pour protéger les sous-stations électriques et les armoires de signalisation sont lancés. Les travaux commencent début novembre.
– la maintenance des caténaires a été renforcée. Une rame spécialisée (dénommée « Vulcain »)a inspecté toute la ligne en septembre et recommencera en novembre.
– les tournées d’inspection des rails ont été multipliées, notamment par des « tournées paillettes » (déchets de rails qui provoquent des courts-circuits)
– les travaux d’infrastructure ont été accélérés, avec près de 11 kilomètres de rails remplacés d’ici décembre et 1000 équipements de signalisation renouvelés.
Mais la rénovation concerne aussi la tranquillité des voyageurs (PC pour les bus de substitution mobilisables lors des perturbations du trafic, équipes de médiation sociale…), leur confort (nouveaux abris de quais, des sièges, des parcs à vélos, des poubelles de tri sélectif et des équipements facilitant les déplacements des personnes à mobilité réduite) et leur information (écrans plats de nouvelle génération)…En additionnant tous les programmes d’investissements lancés par la SNCF ou cofinancés par elle (contrat quadriennal STIF-SNCF 2008-2012, programme « D Maintenant ! », programme Impaqt), la SNCF va investir plus de 1,2 milliard d’euros en 8 ans pour améliorer les trains d’Ile-de-France.

Le Moniteur Boutique
Accéder à la boutique
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X