En direct

Requalification d’un garage classé

PIERRE DELOHEN |  le 10/01/2014  |  Collectivités localesRhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Rhône
Valider
LYON -

Œuvre de Maurice-Jacques Ravazé, construit dans les années 1930, considéré alors comme la plus grande station-service au monde, inscrit aux Monuments historiques en 1992, et en couverture du « Moniteur » du 24 septembre 2009 pour son 5 000 e numéro, le garage Citroën de la rue de Marseille à Lyon est entré en requalification depuis quelques semaines.

Charpente visible

Lauréat du concours organisé par 6 e  Sens, le propriétaire, SUD avec Alep Architectes, maître d’œuvre, entend réinvestir les volumes d’exception de ce bâtiment de plus de 30 000 m 2 en six niveaux dans une cohabitation bien comprise et organisée de plusieurs programmes - concession Citroën, bureaux, parkings en étage, etc. - respectueuse de l’identité initiale, retrouvée chaque fois que nécessaire.
Exit donc les greffes réalisées au fil du temps comme cette dalle posée sur l’entrée piétonne dans les années 1980 !
Citroën, désormais locataire, conservera sa concession relookée au rez-de-chaussée ; le hall d’honneur retrouvera ses origines via un réagencement ; les étages supérieurs seront convertis en bureaux avec la création de vastes patios pour favoriser la pénétration de la lumière du jour ; les rampes d’accès automobile conservées, caractéristiques des garages de l’époque, desserviront les parkings privatifs prévus jusqu’au 5 e étage en relation avec les bureaux ; les galeries resteront protégées par les garde-corps d’origine - ou refaits à l’identique - signés Jean Prouvé ; des cloisonnements transparents préserveront la visibilité sur la charpente. « L’esprit sur lequel repose l’héritage architectural du garage Citroën sera conservé et mis en valeur à travers l’ensemble du bâtiment », souligne Bertrand de Lagarde, président de SUD, architecte associé. « Tout en apportant les commodités requises aux futurs occupants et des volumes spacieux et lumineux », complète Yannick Pascal, architecte associé.
Cette réalisation, cathédrale d’acier et de béton aux 53 mètres d’épaisseur et aux 530 mètres linéaires de façades, conduite par Eiffage Construction Confluence, à livrer à la fin de l’année pour un investissement de 24 millions d’euros HT (hors désamiantage), vise la certification Breeam Very Good avec Etamine pour assesseur.

PHOTO - 767506.BR.jpg
PHOTO - 767506.BR.jpg - © Asylum

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur