Economie

Reportage : Pittsburgh, de l’acier au silicium [série 2/2]

Durement touchée par une crise industrielle dans les années 1980, Pittsburgh retrouve aujourd’hui un certain dynamisme grâce à une économie fondée sur la connaissance. Cependant, la seconde ville de Pennsylvanie doit maintenant résoudre les problèmes liés à son nouveau modèle.

 

Brisée dans les années 1980 par l’effondrement de la sidérurgie, la ville de Pittsburgh redresse aujourd’hui la tête. Ses instituts de recherches en médecine et en informatique attirent de nombreuses sociétés, notamment les poids lourds du numérique : Amazon, Google, Uber, ou bien encore Microsoft. Grâce à ce passage de l’industrie lourde à une économie fondée sur la connaissance, la seconde métropole de Pennsylvanie ne perd plus d’habitants et son taux de chômage se maintient dans la moyenne nationale.

Toutefois, les pouvoirs publics se trouvent maintenant confrontés aux failles de cette transition. Car, sans régulation, une cité tournée vers la recherche et le développement peut très vite devenir un espace réservé à une petite élite. Depuis 2010, l’arrivée de nouvelles entreprises et de salaires élevés a relancé l’intérêt des promoteurs immobiliers pour les quartiers déshérités de la périphérie de l’agglomération. Si cette attractivité entraine des réhabilitations bienvenues, elle provoque aussi une augmentation rapide du prix de l’immobilier. Les habitants de ces zones, souvent démunis, voient leur loyer grimper rapidement.

 

Politique incitative pour logements abordables

 

Les autorités locales craignent un exode des plus pauvres hors des frontières de la ville. « Nous avons besoin de ces emplois. Mais dans le même temps, leur effet sur le logement devient problématique », constate Ray Gastil, directeur de l’aménagement urbain de la...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X