En direct

Report des premiers travaux de défrichement de l'Aéroport du Grand Ouest

Jean-Philippe Defawe (Bureau de Nantes du Moniteur) |  le 26/11/2012  |  Loire-AtlantiquenddlBâtimentERP

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
Loire-Atlantique
nddl
Bâtiment
ERP
Valider

Après deux jours de violents heurts entre forces de l'ordre et opposants sur le site de Notre-Dame-des-Landes, Matignon a annoncé la mise en place d'une « commission du dialogue » tandis que les ministres concernés vont renforcer les procédures environnementales, ce qui retardera de six mois le début du chantier.

Face à l’évolution de la situation du dossier du futur aéroport du grand ouest sur le site de Notre-Dame-des-Landes, le premier Ministre et ancien maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault a tenté de reprendre la main en annonçant, samedi 24 novembre, la mise en place d'une « commission du dialogue » dont la mission sera « d’exposer ce projet et d’entendre toutes les parties prenantes ».

Plus tôt dans la journée, les ministres de l'Agriculture, de l'Ecologie et du Transport ont annoncé le renforcement des procédures "en faveur du respect de la biodiversité et de la préservation des terres agricoles" qui retarderont les premiers travaux de défrichements de 6 mois.

Tout en réaffirmant « la nécessité » de construire l'aéroport, ces trois ministres (Stéphane Le Foll, Delphine Batho et Frédéric Cuvillier) ont également confirmé « l’engagement » du gouvernement en faveur du respect des procédures et leur volonté de « conforter les initiatives en faveur du respect de la biodiversité et de la préservation des terres agricoles ».

Signe d'appaisement

« Aucune intervention de défrichement » ne sera réalisée « avant validation » par un comité scientifique chargé d'assurer la protection de la biodiversité et des zones humides, ont précisé les ministres. Cet engagement a été salué comme ""un "signe d'apaisement" par le sénateur vert de Loire-Atlantique et ancien vice-président de Nantes Métropole Ronan Dantec.

Pour autant, ces gestes d’apaisement n’ont guère touchés les militants anti-aéroport qui ont encore manifesté samedi à Nantes tandis qu’à Notre-Dame-des Landes, la situation étaient encore très tendue.

Pour bon nombre d’observateurs, ce délai ne serait pas pour déplaire à Vinci, le concessionnaire. Dans les travaux publics, les commandes se font rares et ce report de six mois permettrait au major, dont le gros des équipes est actuellement mobilisé sur le chantier de la LGV Tours-Bordeaux, de mieux optimiser ces ressources humaines.

Commentaires

Report des premiers travaux de défrichement de l'Aéroport du Grand Ouest

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Concevoir et construire un immeuble de bureaux

Concevoir et construire un immeuble de bureaux

Date de parution : 02/2021

Voir

(Ré)investir les toits

(Ré)investir les toits

Date de parution : 11/2020

Voir

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Marchés privés de construction : guide de rédaction des contrats

Date de parution : 11/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil