En direct

«Répondre aux besoins de formation des entreprises»

Laurent Miguet |  le 18/05/2001  |  Bas-RhinApprentissage BTPCollectivités localesEducationAménagement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bas-Rhin
Apprentissage BTP
Collectivités locales
Education
Aménagement
France entière
Haut-Rhin
Architecture
Valider

Claude Lambert, recteur de l'académie de Strasbourg

Pour coordonner les efforts des organismes de formation de la profession dans le domaine de la communication vers les jeunes, vous avez signé, le 4 mai au lycée Le Corbusier d'Illkirch Graffenstaden, une charte avec la Fédération régionale du bâtiment. Quelle est la portée de ce document ?

Cette signature lance en Alsace la phase de réalisation de l'accord-cadre signé en 1999 entre la FFB et l'Education nationale. Pour entrer dans les faits, les intentions doivent répondre aux demandes locales. Je m'appuie pour cela sur les comités locaux éducation économie : ces Clee, qui vivent grâce aux cotisations de leurs adhérents, nous mettent en contact avec les petites entreprises, qui gèrent un stock d'emplois considérable, mais ne disposent pas de moyens d'accueil, ni de tuteurs formés. Pour rester à leur écoute et faire vivre la charte, nous avons mis en place le poste d'Emilie Rollin, basée au lycée d'Illkirch.

Quand vous avez pris vos fonctions à l'été 2000, de fortes tensions existaient entre l'Education nationale et certains organismes représentant les petites entreprises alsaciennes du bâtiment. Comment analysez-vous le climat qui règne aujourd'hui ?

Les relations me semblent excellentes, même si certains accusent encore l'Education nationale de vouloir garder les jeunes chez elle, sans chercher à répondre aux besoins de recrutement. A ceux là, je rappelle qu'au sein de l'académie, l'Education nationale fournit 60 % des élèves de l'apprentissage. Le bon fonctionnement du Clee du bâtiment a contribué à dissiper les malentendus.

Dans le domaine de la construction universitaire, sur quels dossiers prioritaires travaillez-vous ?

Avec une enveloppe proche de 500 millions de francs, le contrat de Plan actuel, qui décline le plan Université du troisième millénaire, s'inscrit dans la continuité des précédents. Actuellement, le dossier phare concerne la faculté des sciences économiques et juridiques de l'université de Haute Alsace. Dans un ancien site industriel de Mulhouse connu sous le nom de la « cathédrale », ce projet très attendu marque la volonté d'équilibre entre le développement universitaire du sud et du nord de l'Alsace. A Strasbourg, nos prochains dossiers concerneront les extensions de l'IUT d'Illkirch et de l'Ensais. A ces projets neufs inscrits au contrat de Plan, s'ajoute le plan quinquennal de mise en sécurité et de rénovation des bâtiments existants, chiffré à 90 millions de francs dans l'académie.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur