En direct

Rénovation urbaine : l’Anru accélère le pas
Olivier Klein, président de l'Anru - © © Fabrice Neddam

Rénovation urbaine : l’Anru accélère le pas

S.V. |  le 28/05/2018  |  ArchitectureAménagementAnru 2Anru

Une « quinzaine de mesures » viennent d'être adoptées par l’Agence nationale pour la rénovation urbaine. Elles se concentrent sur deux axes : le financement des projets, et un meilleur accompagnement des élus porteurs de projets.

 

L’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) fait évoluer les règles du jeu du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU ou Anru 2). Quelques jours après l’intervention d’Emmanuel Macron sur la mobilisation dans les quartiers, le Conseil d’administration de l’Anru a adopté le 25 mai de nouvelles modalités permettant d’accélérer les mises en chantier sur l’ensemble du territoire.

« Il s’agit de permettre dans les plus brefs délais d’accélérer le déclenchement des opérations avec l’objectif fixé par le Président de République de sortir d’ici 6 mois les premiers projets », précise le ministère de la Cohésion des territoires, dans un communiqué.

Ainsi, une « quinzaine de mesures » a été approuvée à l’unanimité par le Conseil d’administration de l’Anru, réuni par le président de l'Agence, Olivier Klein.

Doublement de l'enveloppe

Parmi les deux axes adoptés, le premier concerne le financement des projets. Après le doublement de l’enveloppe financière du programme (de 5 à 10 milliards d’euros), l’Anru propose une meilleure prise en charge financière des démolitions de logements sociaux (bonification de 70 à 80% du taux de subvention pour tous les bailleurs, et jusqu’à 100% pour ceux dont la soutenabilité financière du projet est critique et une revalorisation du forfait relogement de 3 000 à 4 500 euros), mais aussi un financement majoré pour la reconstruction de logements sociaux en zone tendue, et pour les aides à la minoration des loyers lors des relogements (augmentation de 20% des forfaits de subventions et de prêts et hausse des forfaits pour la minoration de loyers).

Enfin, l’agence entend agir sur les copropriétés dégradées en autorisant une meilleure prise en charge des interventions, avec l’augmentation de 50 à 80% du taux de subvention pour la transformation en logement social ou la démolition.

Accompagner les élus porteurs de projets

Le deuxième axe a pour objectif un meilleur accompagnement des élus porteurs de projets. Il s’agit de « permettre le lancement de travaux et le financement d’opérations prêtes et consensuelles sans attendre la signature de la convention du projet » et d’ « adapter le rythme et les modalités de contractualisation aux besoins du territoire, en donnant la possibilité aux agglomérations de conventionner soit à l’échelle de l’agglomération soit en plusieurs vagues, quartier par quartier voire en plusieurs étapes sur un même quartier, en fonction du degré de maturité des projets », souligne le ministère de la Cohésion des territoires.

Commentaires

Rénovation urbaine : l’Anru accélère le pas

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur