En direct

Rénovation urbaine : l’acte II s’esquisse

JEAN TILLOY |  le 31/05/2013  |  Collectivités localesArchitectureAménagementFrance entière

RÉGION -

Alors que le Programme national de rénovation urbaine (PNRU) s’achève, un colloque à l’initiative de l’Agence foncière et technique de la région parisienne a permis d’examiner son impact sur les pratiques des métiers de l’aménagement. Pour Anne Blondeau, directrice générale adjointe de la SEM 92, le PNRU a réinterrogé toutes les procédures en plaçant la ville au cœur des préoccupations : « Alors que nous traitions des friches et des réserves foncières, le PNRU nous a forcé à intégrer l’existant comme une dimension incontournable de l’aménageur », a-t-elle expliqué en soulignant l’attention portée aux usages existants, à l’apprentissage de la cession de copropriété, au rôle central de la sécurité juridique des programmes et à la nécessaire coproduction partenariale entre aménageur et bailleur. De son côté, Jean-Paul Lapierre, directeur général adjoint de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), a esquissé ce que pourraient être les conventions d’une nouvelle génération d’opérations de renouvellement urbain.

Contrats de ville

Celles-ci bénéficieront du concours de l’Anru au travers des seuls contrats de ville 2014-2020. Les nouveaux projets seront concentrés dans les quartiers prioritaires à la géographie rénovée, la construction de logements sociaux sera adaptée à l’équilibre des territoires au sein des agglomérations et les autorités organisatrices de transport participeront aux contrats de ville pour favoriser le désenclavement.
Les nouvelles conventions Anru se dérouleront en deux phases. En premier lieu, un protocole de préfiguration porterait sur des études de faisabilité. Ensuite, après validation, une convention d’application opérationnelle serait signée. Le défi de ces nouvelles conventions sera de tenir sur un temps plus long (20 ou 30 ans) et de dépasser les frontières des quartiers pour intégrer ces derniers à la ville. La gouvernance devra être intercommunale, la concertation citoyenne renforcée, la gestion patrimoniale des bailleurs envisagée sur le long terme et l’ingénierie spécifique maintenue.

Commentaires

Rénovation urbaine : l’acte II s’esquisse

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur