En direct

Rénovation urbaine : fin du débat général, examen du fond du projet vendredi

DEVIGE-STEWART Thierry |  le 11/07/2003  |  ArchitectureAménagementUrbanisme

Le débat général sur le projet de loi pour la ville et la rénovation urbaine a pris fin dans la nuit de jeudi à vendredi à l'Assemblée nationale, l'examen des 34 articles devant débuter vendredi matin.
Les députés ont rejeté la troisième et dernière motion de procédure du Parti socialiste contre ce projet de loi d'orientation et de programmation présenté par le ministre délégué à la Ville Jean-Louis Borloo et que le PS a jugé "flou" et au "chiffrage fantaisiste".
Le texte prévoit notamment la démolition, la rénovation ou la construction de 600.000 logements locatifs sociaux sur cinq ans (2004-2008) pour un coût total de 30 milliards d'euros et une participation de l'Etat et de ses partenaires de 6 milliards.
"L'effort budgétaire de l'Etat n'est pas à la hauteur de vos intentions", a lancé au ministre la socialiste Annick Lepetit. "L'austérité budgétaire annoncée, les coupes sombres dans les dépenses publiques utiles nous rendent pour le moins dubitatifs sur votre capacité à honorer" les engagements, a renchéri la communiste Janine Jambu.
La droite a au contraire salué l'ambition du texte. "Les socialistes avaient rêvé ce texte, M. le ministre vous l'avez réalisé", a assuré Eric Raoult (UMP).
L'objectif de 200.000 logements démolis en cinq ans "est clairement ambitieux, il n'est aucunement irréaliste" grâce à "une union forte et résolue de tous les acteurs concernés", a ajouté M. Raoult.
L'UDF Rodolphe Thomas s'est réjoui de la création d'une Agence nationale pour la rénovation urbaine, "guichet unique tant attendu par les acteurs de terrain", qui permettra une "convergence des moyens financiers consacrés à la rénovation urbaine". L'UMP Brigitte Barèges s'est toutefois inquiétée de "l'absence d'élus locaux" dans cette instance. Ils "sont évidemment les bienvenus", a répondu M. Borloo.
M. Raoult a approuvé la généralisation du mécanisme de "rétablissement personnel", qui "tend la main aux familles" en leur offrant une nouvelle chance pour sortir de "la spirale" du surendettement. Un dispositif auquel le PS, par la voix d'Alain Vidalies, s'est dit favorable.
M. Vidalies, comme Mme Jambu, a cependant déploré "que la question de la prévention du surendettement (en) soit largement absente".

Commentaires

Rénovation urbaine : fin du débat général, examen du fond du projet vendredi

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur