En direct

Rénovation thermique pour la Tour bleue

le 17/01/2014  |  Collectivités localesEnergieSeine-et-MarneSeine-Saint-Denis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Energie
Seine-et-Marne
Seine-Saint-Denis
Valider
CERGY-PONTOISE -

Fort de l’expérience acquise avec la rénovation de la tour de Noisiel (Seine-et-Marne) livrée en avril dernier, France Habitation finalise actuellement la réhabilitation thermique de la Tour bleue de Cergy-Pontoise (Val-d’Oise), un bâtiment jumeau. Les appels d’offres seront lancés au dernier trimestre 2014. Datant de 1974, située dans le quartier des Trois-Fontaines, la Tour bleue, appelée aussi Tour des jeunes mariés (49 m de hauteur, R + 16), compte 121 logements (5 654 m² habitables), dont 90 deux-pièces, d’où cet autre nom (1).

Huit rayons de courbes

Conçue par Martine et Philippe Deslandes, elle appartient au patrimoine de Cergy-Pontoise : ses formes concentrent l’esthétique de l’époque. « Elle est construite comme une marguerite : au centre, les escaliers et ascenseurs, autour, les appartements ronds qui en sont les pétales. Il existe huit rayons de courbes pour faire le tour de l’immeuble », précise Pascal Van Laethem, directeur général de France Habitation, maître d’ouvrage. Comme les bâtiments de son époque, la Tour bleue est une passoire énergétique (234 kWh/m².an). But de la réhabilitation : apporter un confort de vie aux locataires tout en réduisant le coût des charges, avec un objectif BBC Rénovation Effinergie.
« Nous avons choisi une isolation par l’extérieur avec 24 cm de laine minérale sur les façades, habillées d’un bardage en Alucobond. Matériau ininflammable, il permet d’épouser les multiples parties cintrées des façades. La pose, c’est de l’horlogerie fine : les rayons des courbures sont tous différents entre rez-de-chaussée et étages supérieurs », explique l’architecte, Antoine Felletin.
Autres éléments de la réhabilitation thermique : la pose de doubles vitrages et la reprise de la ventilation en simple flux autoréglable. Consommation attendue : 103 kWh/m².an.
« Cette opération coïncide avec la mise en œuvre du projet Grand Centre dû à François Leclercq. Le rez-de-chaussée de la tour, occupé par des commerces et largement vitré, ouvrira sur le mail des Cerclades », souligne Pierre Ramond, responsable de la stratégie urbaine de la communauté d’agglomération de Cergy-Pontoise.
La livraison devrait intervenir courant 2016. L’investissement s’élève à 3,2 millions d’euros HT.

PHOTO - 770300.BR.jpg
PHOTO - 770300.BR.jpg - © Agence Felletin

(1) Il existe une « troisième sœur » à Villetaneuse (Seine-Saint-Denis). Pour la tour de Noisiel, voir « Le Moniteur » n° 5699 du 15 février 2013, page 34.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur