En direct

Rénovation express du pavillon Prouvé

MAXIME BITTER |  le 19/04/2013  |  NordCollectivités localesMaison individuelleImmobilierLogement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Nord
Collectivités locales
Maison individuelle
Immobilier
Logement
Valider
Tourcoing -

Le démontage aura pris deux semaines, l’été dernier. Le remontage trois jours, fin mars. Cette maison tourquennoise de type « métropole », dessinée par l’ingénieur Jean Prouvé en 1952 suite à une commande du ministère de la Reconstruction et du CIL de Roubaix et Tourcoing (ancêtre de Vilogia), démontre, par la rapidité des assemblages, l’intérêt de ce mode constructif.

L’architecte roubaisien Jean-Charles Huet raconte : « Cette maison devait préfigurer une immense série et conjugue ainsi deux atouts : vitesse de montage et industrialisation de la production. » La grande série ne sera pas commandée et cette maison restera un trésor bien caché et loué par Vilogia.
Dans ce pavillon, seuls deux portiques axiaux, une poutre faîtière et deux poutres de pignon en acier forment la structure. La toiture en bacs acier s’y emboîte, laissant libre cours au cloisonnage minimal des futurs locataires, une agence d’architectes. Les panneaux identiques en façade et cloisonnement, de 98 cm de largeur et légèrement bombés grâce à deux ressorts intégrés, offrent une grande modularité.

Quelques surprises

La rénovation de ces éléments métalliques est l’œuvre du serrurier-métallier Lucien Jedreski, à Saint-Amand (Nord). C’est déjà ce duo, entrepreneur-architecte, qui a rénové le premier pavillon, cédé par le CIL en 1996. Lucien Jedreski a eu quelques surprises. « La multiplication des couches de tapisseries a compliqué le décapage des panneaux », explique-t-il. Sans parler du polystyrène, collé en sous-face de toiture… Les menuiseries extérieures sont originales : à guillotine, elles reprennent le système Farnier utilisé pour les wagons SNCF. Elles conservent le simple vitrage, le châssis ne pouvant être élargi.
Cette maison était devenue en soixante ans une véritable passoire thermique. Elle offrira, au futur locataire, une performance de 150 kWh/m².an. Frédéric Fournier, chargé du développement du patrimoine du bailleur, aurait aimé atteindre le BBC Rénovation. Impossible ici sans dénaturer le patrimoine. 80 mm de polyuréthane et 40 mm de laine de verre, séparés d’un isolant mince, sont insérés dans les panneaux de façade. Et 200 mm de laine de roche en toiture. De quoi passer l’hiver prochain au chaud sans se ruiner.

PHOTO - 717693.BR.jpg
PHOTO - 717693.BR.jpg - © éRIC LE BRUN/LIGHT MOTIV

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur