En direct

Rénovation énergétique : les ECO Artisans RGE restent optimistes
Kiwih s’appuie sur les retours de plus de 1500 entreprises ayant ou ayant eu la qualification ECO Artisan RGE de la Capeb - © © Garance/Capeb/Deloitte

Rénovation énergétique : les ECO Artisans RGE restent optimistes

A.P |  le 22/03/2018  |  SantéEnergieArtisansTechniqueEfficacité énergétique

L'assureur mutualiste Garance, la Capeb et le cabinet Deloitte ont présenté jeudi 22 mars les résultats d'un observatoire baptisé kiWih qui mesure l’impact de la qualification ECO Artisan RGE sur la prise en compte des enjeux de la rénovation énergétique et dont l'objectif est de dégager des pistes d’amélioration pour massifier les travaux.

Depuis le premier Grenelle de l'environnement en 2007, la question revient lancinante : comment massifier la rénovation énergétique des bâtiments, responsables de 27% des émissions de gaz à effet de serre et 45% de la consommation d’énergie finale du pays ? Comment faire pour pousser les gens à réaliser des travaux lorsque l'on sait, comme le président de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment, Patrick Liébus, que "l’engagement environnemental se heurte bien souvent aux réalités pécuniaires" ?

La réponse reste encore et toujours : l'incitation. Qui doit s'accompagner de la montée en compétence du secteur du bâtiment.

C'est l'état de ce secteur que l'observatoire de la performance énergétique Kiwih, mis en place par l'assureur Garance, la Capeb et Deloitte Développement, et publié jeudi 22 mars, met en lumière. S’appuyant sur les retours de plus de 1500 entreprises qualifiées ECO Artisans RGE, le premier rapport de cet observatoire dresse un état des lieux de leur prise en compte des enjeux de la rénovation énergétique et de leur activité.

Première bonne nouvelle : le marché existe. Les travaux d’Amélioration de Performance Energétique du Logement (APEL) ont augmenté de 2,5% en 2017, contre 1% pour l’activité d’entretien - rénovation en général d'après les dernières données de l'Ademe. Deuxième bonne nouvelle : les professionnels sont là pour s'en emparer : le nombre d’ECO Artisans RGE est ainsi passé de 5000 en 2014 à 12000 en 2018. En effet, d'après Kiwih, la marque est un vecteur de développement commercial pour les artisans : pour 63% des répondants à l’enquête, la qualification est un moyen d’acquérir de nouveaux clients, et 48% des répondants affirment qu’elle leur a permis d’augmenter leur chiffre d’affaires.

"Pour autant", souligne Patrick Liébus, "ce marché nécessite encore d’être accompagné d’aides sans quoi le soufflé retomberait vite".

Le maintien et la simplification des aides plebiscités

Parmi ces aides aux travaux de rénovation plébiscitées à 98 % par les ECO Artisans RGE interrogés : la TVA à 5,5% et le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) qui ont un impact "très important ou important" sur le développement des travaux. Mais, jugent les artisans, les dispositifs d’aides sont multiples, complexes et souvent méconnus du grand public. Leur efficacité est réduite par leur dispersion et la lourdeur administrative des processus d’obtention. Les artisans suggèrent donc de s’appuyer sur les aides les plus sollicitées, développer les dispositifs de guichet unique afin de mieux renseigner les clients, accélérer les délais de paiement et réduire la complexité administrative des dossiers sont ainsi les actions clés mises en avant par les répondants de l’enquête.

Enfin, si le travail de communication autour de l'importance des travaux de rénovation énergétique dans la lutte contre le changement climatique est à poursuivre, Patrick Liébus n'oublie pas que les efforts de communication doivent également porter sur la qualification ECO Artisan RGE. "86% des artisans ayant répondu à l’enquête considèrent en effet qu’il conviendrait de communiquer plus et mieux sur la qualification", explique le président de la Capeb.

Commentaires

Rénovation énergétique : les ECO Artisans RGE restent optimistes

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX