En direct

Rénovation énergétique : le Snec vante la performance globale des CPE
- © © wordle.net

Rénovation énergétique : le Snec vante la performance globale des CPE

A.P avec AFP |  le 16/10/2020  |  Contrat de performance énergétiqueSNECFrance Rénovation énergétique Logement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Contrat de performance énergétique
SNEC
France
Rénovation énergétique
Energie
Logement
Tertiaire
Réglementation
Performance énergétique
Valider

Le Syndicat national de l'exploitation climatique (Snec) a présenté vendredi 16 octobre les résultats d'une enquête analysant un panel de plus de 150 contrats de performance énergétique conclus par ses adhérents. Bilan : les CPE atteignent 100% du temps les économies d'énergies garanties contractuellement et dépassent même les objectifs dans 71 % des contrats étudiés.

Le contrat de performance énergétique (CPE), qui fixe des objectifs garantis de baisse de la consommation énergétique d'un bâtiment dans le cadre d'une rénovation, doit être déployé "massivement" dans le volet rénovation du plan de relance, ont estimé vendredi 16 octobre les professionnels du secteur de l'efficacité énergétique.

"Le contrat de performance énergétique est un levier essentiel qui doit être adossé aux projets de rénovation mis en œuvre dans le cadre du plan de relance" et "il faut le déployer massivement", a affirmé Olivier Salvat, président du Syndicat national de l'exploitation climatique (Snec), lors d'une conférence de presse. 

A l'appui, une enquête analysant un panel de 153 CPE représentant 7,3 M de m² et 3400 bâtiments : "Les contrats de performance énergétique atteignent dans tous les cas ce qui a été garanti contractuellement" comme diminution de la consommation énergétique, a indiqué M. Salvat, ajoutant que les objectifs ont été dépassés dans 71% des contrats étudiés.

 

Deux fois plus de CPE qu'en 2011

 

Le nombre de CPE a doublé en dix ans (entre 2011 et 2019), a souligné le Snec. "La trajectoire, la dynamique, est plutôt bonne" mais "cet outil n'est pas encore assez déployé et pourrait l'être beaucoup plus", a insisté M. Salvat.

Selon les données de l'enquête, les économies d'énergie visées par les CPE se situent en majorité entre 15% et 35%, mais peuvent aller jusqu'à 50%. Les CPE devraient donc permettre de répondre à l'objectif du "décret tertiaire" qui vise une baisse de 40% de consommation énergétique d'ici 2030 dans les bâtiments de plus de 1000 m².

La moitié des contrats ont une durée entre 6 et 10 ans, avec des tailles de projets très différents (la moyenne est de 22 bâtiments, mais un tiers concerne un seul bâtiment).

 

Contrat simplifié

 

"Le contrat de performance énergétique peut s'adapter à chaque projet de rénovation : pour des gains rapides (10-30% d’économies d'énergie) l'investissement sera de l’ordre de 100€/m², a expliqué Olivier Salvat. "Pour une rénovation dont l'objectif prioritaire est la performance énergétique (15-55% d’économies d'énergie), on tournera sur des investissements allant jusqu’à 300 €/m². Enfin les rénovations lourdes, celles  pour lesquelles l'énergie pas au cœur du projet, l'investissements se situera au-dessus de 300 €/m²."

Le Snec note d'ailleurs que ces rénovations lourdes, qui impliquent des mises aux normes de sécurité, de décence, sanitaires (qualité de l’air), et dépassent la seule performance énergétique  ne permettent pas plus d’économies d’énergie. 

Le Snec a indiqué préparer un modèle de contrat simplifié pour en faciliter la mise en œuvre, notamment dans les cas simples de rénovation. "On travaille aussi à un coup de pouce CEE  pour les opérations liées aux obligations du décret tertiaire avec CPE et un label QualitEE (européen)", a ajouté Olivier Salvat.

 

Commentaires

Rénovation énergétique : le Snec vante la performance globale des CPE

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

L'instrumentation et la mesure en milieu nucléaire

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil