En direct

Rénovation énergétique : la nouvelle frontière rhénane

Vulla parasoteResponsable du bureau de coordination (1) Contact : Fabrikstr.12, D-77964 Kehl. Tél : 0049.7851.4842580. E-mail : trion@rpf.bwl.de. Site : www.trion-climate.net |  le 24/02/2012  |  Collectivités localesPerformance énergétiqueRéglementation thermiqueEuropeFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Performance énergétique
Réglementation thermique
Europe
France entière
Energie
Immobilier
Technique
Valider

Directrice du réseau transfrontalier TRion, spécialisé dans la performance énergétique des bâtiments, Vulla Parasote dévoile la stratégie du Rhin supérieur dans les éco-rénovations.

Le Rhin Supérieur est une entité géographique et climatique. Toutes les régions qui le composent, l’Alsace pour la France, le pays de Bade et le Palatinat du Sud pour l´Allemagne, et la Suisse du Nord-Ouest, recherchent des solutions pour lutter contre le changement climatique et accélérer la transition énergétique. La coopération transfrontalière permet de mutualiser les expériences et de transférer les connaissances, voire de lever des obstacles interculturels et favoriser l´émergence de projets communs.

Dans le domaine de l´énergie, et plus particulièrement celui de la performance énergétique des bâtiments, la Conférence franco-germano-suisse du Rhin Supérieur a mis en place TRION(1), un réseau émergent qui réunit des acteurs des régions frontalières. Issus du monde politique, économique et scientifique, les partenaires de TRION apportent leur soutien politique et financier (en complément de fonds européens dans le cadre du programme Interreg), mais surtout leur expertise pour mener à bien des projets et études transfrontaliers qui visent à rapprocher les régions du Rhin Supérieur.

Analyse comparative

Ainsi, TRION et ses partenaires mènent actuellement une étude sur le potentiel de marché dans la rénovation du bâti existant. Si des études plus ou moins complètes existent de part et d´autre du Rhin, pour la première fois, la zone frontalière est considérée comme une entité économique. Cette étude permet une analyse comparative entre les différents territoires du Rhin Supérieur en déterminant le potentiel de marché pour chacune des régions. Toutefois, l´objectif étant d´avoir un rapport commun pour l´ensemble de la zone frontalière présentant des résultats les plus comparables possibles, le défi est de faire converger les méthodes de travail. À cette fin, un comité de pilotage trinational est chargé de vérifier la comparabilité et la qualité des données, de rapprocher les méthodes de calcul et d´orienter la présentation des résultats. En supposant que des travaux de rénovation seront réalisés afin de mettre tous les bâtiments existants aux normes thermiques en vigueur dans leur région, cette étude vise à démontrer aux professionnels du bâtiment le potentiel marchand qui existe pour leurs corps de métiers et ceci sur un marché transfrontalier. Une difficulté résidait dans le fait de trouver un périmètre géographique pertinent pour chacune des régions qui permette une relative comparaison entre elles. Si pour l´Allemagne, l´échelle des Kreise (arrondissements) et pour la Suisse celle des cantons paraissait évidente, pour la France, le choix a été fait de travailler au niveau des zones d´emploi, permettant un découpage plus adapté aux professionnels.

Dans une première partie de l´étude, le parc immobilier est analysé par type de bâtiments pour déterminer la consommation énergétique, la source d´énergie utilisée, le type de chauffage et les coûts énergétiques. La deuxième partie évalue le potentiel d´économie d´énergie si tous les bâtiments existants amélioraient l´isolation thermique, modernisaient les chaudières, ou mettaient en place la cogénération. Cette partie détermine enfin le volume des investissements associés à ces travaux. L´étude évalue également le potentiel économique de la mise en place d´énergies renouvelables pour les besoins énergétiques des bâtiments. Les résultats seront communiqués par type de travaux à réaliser et par corps de métiers. Une publication bilingue est prévue pour l´été 2012.

PHOTO - _1VK7184.eps
PHOTO - _1VK7184.eps - © vincent kessler/LE MONITEUR
Des gènes transfrontaliers

Diplômée de l’école d’architecture de Strasbourg après avoir validé deux ans d’études post-bac en architecture et urbanisme à Stuttgart, Vulla Parasote n’a pas découvert la coopération transfrontalière en 2010 : quand cette franco-grecque née en Allemagne prend la direction du projet et de l’équipe Trion, elle a déjà passé huit ans à coordonner le programme Eures, destiné à promouvoir la mobilité transfrontalière dans le Rhin supérieur. La vie associative de cette résidente strasbourgeoise travaillant à Kehl contribue également au franchissement de ponts franco-allemands : la jeune femme de 38 ans fait partie du collectif Eco-Logis, qui a construit en 2010, avec l’architecte allemand Michael Gies, le premier immeuble collectif strasbourgeois réalisé en autopromotion.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur