En direct

Rénovation énergétique : GEO PLC ambitionne de former plus de 5 000 artisans par an
Rénovation énergétique : GEO PLC ambitionne de former plus de 5 000 artisans par an - © © DR

Rénovation énergétique : GEO PLC ambitionne de former plus de 5 000 artisans par an

Elisabeth Salles |  le 28/10/2013  |  ArtisansCommunicationEnvironnementEtatPerformance énergétique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Artisans
Communication
Environnement
Etat
Performance énergétique
France entière
Santé
Energie
Technique
Valider

Pour atteindre l’objectif de 500 000 rénovations par an, le gouvernement estime que 30 000 artisans doivent être formés à la mention RGE (Reconnu Grenelle de l’environnement). Quelque 8 000 entreprises à peine le sont aujourd’hui. A l’occasion de Batimat, GEO PLC passe à l’offensive.

Fort de ses 25 réseaux partenaires, GEO PLC, « opérateur de la transition énergétique » comme il se définit lui-même, peut aujourd’hui proposer plus de 1 200 points de vente en France dans lesquels il est possible de se former aux meilleures techniques de l’efficacité énergétique. L’entreprise a donc créé un partenariat avec l’Académie de la performance et de l’efficacité énergétique pour déployer auprès de ses réseaux un programme de formation vers la mention RGE, nous explique Hugues Sartre, son chargé d’Affaires publiques.

En seulement 10 jours, plus de 500 artisans se sont inscrits à l’une des 200 sessions d’ores et déjà planifiées dans toute la France.

La réussite ne se fera qu’avec des actions publiques et privées

Et le 4 novembre, à Batimat, GEO PLC « ouvre le portail » très largement. Son objectif : former à terme entre 9 000 et 16 000 artisans, soit la moitié de l’objectif ci-dessus évoqué.
Simultanément, et tout aussi bénévolement, la société va initier un roadshow avec 130 arrêts en France, pour montrer à quel point, « le RGE, c’est urgent ». Le coût pour GEO : entre 40 000 à 60 000 euros, mais grâce à ces deux initiatives, l’entreprise sait qu’elle pourra disposer d’un réseau « qui monte en compétence ». Son idée : mettre en face du particulier qui veut procéder à des travaux de rénovation « une personne qui livrera toute l’information, une solution clés en main », depuis les conseils sur les « travaux les plus intelligents » jusqu’à la solution de financement, la réalisation des travaux et le suivi dans le temps. Autrement dit, « ce que l’Etat veut faire avec le « guichet unique ». Mais en tant qu’entreprise privée, on est en train d’y arriver tout seul », explique Hugues Sartre. Pour lui, pas de doute, la réussite du plan rénovation énergétique ne se fera que « si public et privé avancent main dans la main ».

Commentaires

Rénovation énergétique : GEO PLC ambitionne de former plus de 5 000 artisans par an

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur