Rénovation en 2034 des logements E: un objectif
Jean-Marc Torrollion, président de la Fnaim. - © JULIENFALSIMAGNE / LE Moniteur

Rénovation en 2034 des logements E: un objectif "inatteignable", selon les professionnels de l'immobilier

AFP |  le 13/04/2021  |  dpeFnaimUnpiPassoire thermiqueFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

dpe
Fnaim
Unpi
Passoire thermique
France
Logement
Rénovation énergétique
Loi Climat et Résilience
Valider

Si elles se montrent favorables à l'interdiction de la mise en location des logements classés F à partir de 2028 et de ceux classés G à partir de 2025, la Fnaim, l'Unim et l'UNPI considèrent que l'extension aux logements classés E en 2034 votée à l'unanimité à l'Assemblée nationale mettrait en péril les conditions de logement à moyen terme de près de 5 millions de Français

Les professionnels de l'immobilier ont jugé mardi 13 avril "inatteignable" l'objectif de rénovation en 2034 des logements classés E sur l'échelle de Diagnostic de performance énergétique (DPE), soit un quart du parc immobilier actuel, après l'adoption par le Parlement d'une loi sur l'interdiction à la location des "passoires thermiques".

"L'impact est très important en nombre de logements et l'objectif ne sera pas atteint au rythme actuel et prévisible de la capacité de rénovation de la filière", a commenté auprès de l'AFP le président de la Fédération nationale de l'immobilier (FNAIM), Jean-Marc Torrollion.

L'Assemblée nationale a voté à l'unanimité lundi soir l'interdiction de la mise en location des logements classés F à partir de 2028 et de ceux classés G à partir de 2025. Les députés ont élargi la mesure aux logements classés E en 2034.

"Interdire la location de logements F et G est une ambition nécessaire. Interdire la location de logements E, représentant à eux seul un quart du parc de logements actuellement loués, dans un horizon irréaliste, revient à mettre en péril les conditions de logement à moyen terme de près de 5 millions de Français", ont mis en garde dans un communiqué trois associations de professionnels de l'immobilier, la FNAIM, l'UNIM et l'UNPI.

Objectif inatteignable

"En pratique, avec cette nouvelle contrainte, E, F, G, nous allons avoir 12 ans, pour rénover près de la moitié du parc locatif privé en France", ajoutent-ils estimant que la "rénovation des logements E" est "un objectif inatteignable en 2034".

M. Torrollion fait état par ailleurs d'"un risque de désinvestissement massif dans le parc privé locatif si les aides ne suivent pas".

"Nous pensons que ce qui serait raisonnable c'est qu'après 2028 on tire les enseignements de ce qu'on a réussi à faire et qu'on puisse retarder la mise aux normes des E à 2040", a-t-il ajouté.

L'obligation de rénovation reposera sur une nouvelle méthode de calcul du DPE. Elle sera en vigueur à partir du 1er juillet et éliminera la référence à la consommation énergétique sur la base des factures passées pour s'appuyer sur les caractéristiques physiques du logement comme le bâti, la qualité de l'isolation, le type de fenêtres ou le système de chauffage pour attribuer un classement sur une échelle de A à G.

Sur le même sujet Nouveau DPE : quels changements attendre à partir du 1er juillet 2021 ?

Commentaires

Rénovation en 2034 des logements E: un objectif "inatteignable", selon les professionnels de l'immobilier

Votre e-mail ne sera pas publié

wissembourg

13/04/2021 17h:14

quid des 2,58 pour l'electricite

Votre e-mail ne sera pas publié

Archi OD

13/04/2021 17h:17

L'objectif sera d'autant plus inatteignable si on continue à appliquer un coefficient de 2,58 à l'électricité dans les calculs de consommation énergétique.

Votre e-mail ne sera pas publié

Piotr

13/04/2021 17h:52

L'esprit de défaite des professionnels de l'immobilier avant la bataille?. Mauvaise volonté plutôt... La dynamisation du marché de la rénovation avec une date limite peut permettre de dévaloriser des biens immobiliers E rapidement notamment en zone tendue. La contrainte est nécessaire. L'urgence c'est maintenant on le dit assez depuis 20 ans

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil