En direct

Rénovation des colonnes montantes : le point de vue des juges

Par Marie-Hélène Pachen-Lefèvre, avocate associée, et Astrid Layrisse, avocate, Seban & Associés |  le 04/08/2017  |  EnergieDrôme

Electricité -

La charge financière des travaux pèse tantôt sur le gestionnaire du réseau public, tantôt sur les propriétaires d'immeubles.

Le casse-tête de l'entretien et de la rénovation des colonnes montantes (ouvrages situés à l'intérieur des immeubles collectifs permettant de distribuer l'électricité dans chaque logement) n'est toujours pas résolu. La problématique se résume simplement : qui doit payer ces travaux ? Et le sujet est d'ampleur : selon le ministère de l'Ecologie interrogé en 2015 sur ce point, « sur les 800 000 colonnes a priori non intégrées au réseau, environ la moitié serait dans un état de vétusté. [Le] coût global de leur remise en état [est estimé] à plusieurs milliards d'euros » (1).

Pas de réforme imminente en vue. Un rapport du gouvernement sur le statut des colonnes montantes dans les immeubles d'habitation devait, en vertu de l'article 33 de la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte, être remis au Parlement en août 2016. Objectifs fixés par ladite loi : « Ce rapport estime notamment le nombre de telles colonnes nécessitant, au regard des normes en vigueur et des besoins des immeubles concernés, des travaux de rénovation, de renouvellement ou de renforcement, et le coût des travaux y afférents. Il propose des solutions pour en assurer le financement. Il propose toutes modifications législatives et réglementaires pertinentes pour préciser le régime juridique de ces colonnes. » Dans l'attente de la parution éventuelle de ce rapport (2) et de l'évolution des textes, il appartient au juge de déterminer qui, du gestionnaire du réseau public de distribution d'électricité ou du propriétaire d'un immeuble dont les colonnes montantes se-raient vétustes ou présenteraient un risque en termes de sécurité, a pour obligation d'entretenir et de rénover ces dernières.

Les enjeux du litige

La responsabilité du gestionnaire du réseau public de distribution d'électricité ou du propriétaire d'un immeuble en cas de dommage qui serait causé par le défaut d'entretien des colonnes montantes pourrait être engagée. Sans que l'on sache avec exactitude si la crainte d'un problème de sécurité [...]

Cet article est réservé aux abonnés, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Rénovation des colonnes montantes : le point de vue des juges

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX