En direct

Rénovation : c’est le moment de « FAIRE » ensemble
Publi-rédactionnel

Rénovation : c’est le moment de « FAIRE » ensemble

le 08/12/2018  |  Energie

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Construisons ensemble le monde décarboné de demain sur BePOSITIVE
Energie
Valider

Le cap de la neutralité carbone à horizon 2050 impose de donner un grand coup d’accélérateur à la politique de rénovation énergétique des bâtiments. L’enjeu est la massification de la rénovation. Philippe Pelletier, Président du Plan Bâtiment durable, fait le point sur les leviers mobilisés pour réussir.

Quels sont les objectifs en matière de rénovation des logements et où en sommes-nous ?

Rénover 500 000 logements par an de façon performante voilà le défi qui s’impose à nous pour parvenir à un parc de logements au niveau BBC à l’horizon 2050.
En termes de résultats, jusqu’alors la dynamique de rénovation du parc locatif social a tenu un bon rythme et contribué à une réelle amélioration du confort des habitants et à une baisse significative des charges locatives. L’effort doit désormais se concentrer sur le parc privé, avec des moyens amplifiés.
En 2017, d’après l’étude TREMI* de l’ADEME, seuls 1/4 des travaux de rénovation réalisés par les propriétaires privés ont concerné la rénovation énergétique. Loin d’être un mauvais résultat, ce chiffre conforte l’idée qu’il faut embarquer la rénovation énergétique à l’occasion d’autres travaux, car c’est l’amélioration  du confort (au sens large du terme) qui représente la première  motivation pour les ménages.
Le second enseignement est que seulement 15 % des ménages ayant réalisé des travaux énergétiques ont bénéficié d’information et d’accompagnement. Il y a donc urgence à simplifier l’accès à la rénovation énergétique pour les ménages et à sécuriser les dispositifs destinés à informer et guider les ménages.

Comment mobiliser l’ensemble des acteurs sur ce sujet ?

C’est tout le sens de la campagne FAIRE (Favoriser, Accompagner, Informer pour la Rénovation Energétique), lancée cet automne. Bien plus qu’une campagne de communication, « FAIRE » doit devenir le marqueur de la rénovation, le point d’entrée pour s’informer sur les actions à mener, les systèmes d’aides ou pour accéder à des professionnels reconnus et formés. C’est progressivement en train de devenir un repère, qui rassemble sous une même dénomination le nom de la campagne d’information, le site Internet dédié et surtout le réseau de l’ensemble des conseillers présents sur le territoire.
Il s’agit maintenant de déployer cette signature commune dans l’écosystème des acteurs publics et privés pour véritablement initier une mobilisation générale de la filière. Très prochainement une charte sera signée avec tous les acteurs de la rénovation, fédérations, associations, organismes de certifications et de qualifications, énergéticiens, délégataires CEE, grandes surfaces de bricolage, etc. pour qu’ils deviennent « engagés pour FAIRE », démultipliant ainsi les canaux d’informations tout en rendant lisible le parcours de rénovation pour les particuliers.

Quelles sont les priorités du Plan de rénovation ?

Il s’agit en premier lieu d’éradiquer les passoires thermiques du parc privé et d’autre part de rénover les bâtiments détenus par les collectivités territoriales.

La priorité sur le parc privé est de cibler les 1,5 millions de passoires énergétiques occupées par des ménages aux revenus modestes très impactés par le montant de leur facture de chauffage : cela représente 150 000 logements par an sur 10 ans. Pour y parvenir le programme « Habiter Mieux » porté par l’Anah est renforcé et doté de 1,2 milliard d’euros sur 5 ans et ses objectifs sont fixés à 75 000 rénovations par an, ce qui traduit une hausse considérable des dossiers traités.

A côté de ce dispositif incitatif, les besoins en financement complémentaires seront traités par un éco-prêt « Habiter Mieux », réservé aux ménages modestes, rendu opérationnel grâce au fonds de garantie pour la rénovation énergétique (FGRE).
Les certificats d’économies d’énergies trouvent aussi toute leur place dans la palette des dispositifs pouvant être mobilisés.

Parallèlement, pour soutenir l’initiative privée et rénover les 75 000 autres passoires thermiques par an, un nouvel écosystème doit se mettre en place : nous travaillons à des partenariats entre industriels, artisans et acteurs bancaires pour proposer aux ménages modestes des opérations de rénovation optimisées financièrement.

Seconde priorité, l’accompagnement des collectivités locales, et notamment des plus petites, dans la rénovation énergétique de leurs équipements publics. 2,5 milliards d’euros seront mobilisés par la Caisse des Dépôts avec la mise en place de nouveaux outils juridiques et financiers, comme les contrats de performance énergétique, qui seront déployés à grande échelle. Nous sommes également favorables à ce que l’accent soit mis sur les bâtiments du parc éducatif.

La réussite passera par l’engagement et la contribution de tous les acteurs, à toutes les échelles pour relayer l’ambition et la transcrire en solutions.


* Enquête Trémi / Travaux de Rénovation Energétique des Maisons Individuelles-2017  ©ADEME

Contenu proposé par GL EVENTS.

Sur le même sujet : 

Présentation du salon BePOSITIVE

Bâtiment Bas Carbone : «Gagner lentement c’est perdre»

Rénovation : c’est le moment de « FAIRE » ensemble

Commentaires

Rénovation : c’est le moment de « FAIRE » ensemble

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur