En direct

Renaissance du parc du Vallon

Emmanuelle N’Haux |  le 04/07/2014  |  Collectivités localesRhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Rhône
Valider
LYON -

Pièce urbaine située en plein cœur du quartier de La Duchère, le parc du Vallon fait partie intégrante du grand projet de renouvellement urbain, dont la deuxième phase vient de démarrer. Les 11 ha de ce parc ont été totalement repensés par l’équipe de maîtrise d’œuvre composée d’Ilex Paysages et Urbanisme, Cap Vert Ingénierie et Les Eclairagistes associés. « Nous avons sculpté ce vallon arboré et végétalisé pour en faire un équipement public à ciel ouvert et un objet technique pour la gestion des eaux pluviales et la prévention des inondations », indique Guerric Péré de l’agence Ilex.

Mises en scène

Inspiré de la topographie des lieux, l’aménagement a permis de mettre en scène plusieurs ambiances : un vallon jardiné marque l’entrée nord du parc, de vastes prairies gérées de façon différenciée s’étendent au centre du parc et un vallon boisé, plus étroit au sud, rejoint le quartier de Vaise. Sur les 70 m de dénivelé sur 1,2 km de long, un chemin principal en béton coulé a été créé, complété par des cheminements secondaires - 14 au total - permettant d’aller d’un endroit à un autre du parc. Des lignes de gabions de pierres sèches soulignent la topographie des lieux et stabilisent les pentes abruptes. Ouvert de jour comme de nuit, le parc bénéficie d’un éclairage crépusculaire, faiblissant une fois la nuit tombée.

Son réaménagement a été l’occasion, pour la direction de l’Eau du Grand Lyon, d’entreprendre d’importants travaux hydrauliques dans le double objectif de gérer durablement les eaux pluviales du quartier et de lutter contre les inondations du quartier de Vaise, situé en contrebas du parc. Ainsi, le ruisseau des Gorges, busé, a été remis à ciel ouvert sur près de 400 m et trois bassins de rétention, d’une capacité de 21 000 m 3 , ont été réalisés dans le parc. Des bassins aménagés en d’immenses clairières, offrant ainsi des aires de détente et d’activités.
Le coût des travaux, démarrés fin 2011, avoisine les 10 millions d’euros dont 6,3 millions consacrés aux aménagements paysagers.

PHOTO - 800981.BR.jpg
PHOTO - 800981.BR.jpg - © GERARD DUFRESNE/ILEX

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur