Le moniteur
Remplacement des chaudières: ce que contient Facilipass, l’offre de la Capeb et Butagaz
- © Pascal Poggi

Remplacement des chaudières: ce que contient Facilipass, l’offre de la Capeb et Butagaz

PASCAL POGGI |  le 21/02/2019  |  EnergieEntreprisesArtisan chauffagisteChaudièreVie du BTP

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
Entreprises
Artisans
Artisan chauffagiste
Chaudière
Vie du BTP
Capeb
100 % eau et énergie
Valider

En réponse aux offres packagées qui fleurissent sur le marché, Facilipass se veut une solution simple pour que l’installateur propose à son client non plus un prix, mais une mensualité pour le remplacement de sa chaudière.

Facilipass n’est une nouvelle proposition de chaudière à 1€. La Capeb et Butagaz travaillent conjointement sur ce thème, mais ne sont pas encore prêts. Facilipass, « par des artisans pour des artisans », est en revanche une mobilisation des CEE (certificats d’économie d’énergie) pour répondre aux offres d’Engie, de Proxiserve et d’autres acteurs nationaux ou régionaux qui proposent au client final une mensualité fixe sur 60 mois en échange du remplacement de sa chaudière. Facilipass est encore à l’état de test et, en fonction des remarques des artisans, l’offre peut être modifiée avant son lancement prévu pour le 18 mars. Ça tombe bien, la présentation de l’offre Facilipass devant une trentaine de membres de la Capeb du Grand Paris, le mercredi 20 février au matin, a suscité de nombreuses questions. Deux régions, l’Île-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes, ont été choisies pour tester Facilipass.

Les partenaires

L’offre Facilipass est construite par la Capeb nationale, en étroite collaboration avec Butagaz et avec la participation de trois industriels : Atlantic, BDR Thermea (De Dietrich, Chappée et Oertli) et Viessmann. Chacun de ces fabricants a proposé quelques modèles de chaudières précis pour l’opération Facilipass, portée par les artisans. Ni Capeb nationale, ni Butagaz n’envisagent de campagne de communication pour le lancement de l’offre mi-mars. Ce sera à l’artisan de se l’approprier et de la présenter à ses clients, lorsqu’il estime que c’est adapté et peut permettre de conclure une vente. Facilipass propose un barème, des brochures et des documents modifiables – des devis-types pour chaque marque de chaudière – pour présenter l’offre au client final. Lors de la présentation, les interlocuteurs ont bien insisté sur le fait que la rédaction de tous ces documents est parfaitement bordée du point de vue juridique, pour minimiser les contestations possibles. Pour participer à l’offre Facilipass, l’artisan doit être RGE dans le domaine des installations de chaudières gaz et a minima Professionnel du Gaz Installation (PG Maintenance ne nuit pas !).

L’offre Facilipass incite les installateurs à proposer aussi la maintenance et le dépannage. L’artisan commence par s’inscrire auprès du Service Clients Facilipass (09 69 32 70 97 du lundi au vendredi de 9 à 17 h, facilipass@serviceclient.butagaz.fr). Les inscriptions seront ouvertes le 25 février. Il reçoit une convention de partenariat, la retourne signée et accompagnée des justificatifs demandés (certificat RGE, certificat PG Installation, extrait K-Bis de moins de trois mois, pièce d’identité du dirigeant, RIB de la société). En retour, l’artisan reçoit son « Welcome Pack » : bons de commande, brochures, listes des modèles de chaudières retenus pour l’opération Facilipass.

CEE + Coup de Pouce Chauffage

L’offre repose sur l’utilisation des CEE (Certificats d’économie d’énergie), d’où la présence de Butagaz, l’un des obligés du dispositif. Elle contient aussi la nouvelle aide de l’Etat « Coup de Pouce Chauffage »: une prime de 600 ou 1200 € selon des conditions de ressources du client final. Il faudra pour cela que Butagaz signe la Charte « Coup de Pouce Chauffage ». Ce qui n’est pas encore le cas. Ce devrait être fait avant le lancement de Facilipass.

L’inclusion des primes Coup de Pouce Chauffage, limite donc l’exercice au remplacement de chaudières existantes fioul ou gaz non-à condensation par des chaudières dont le rendement annuel au sens de la Directive ecoDesign (Etas ≥ 92 %). Cette exigence de rendement élimine les chaudières Bax Nox dont les Etas plafonnent entre 77 et 85 %. Les chaudières à poser dans le cadre de Facilipass sont donc nécessairement à condensation, avec toutes les difficultés et les aménagements nécessaires lorsque qu’il s’agit de remplacer une chaudière atmosphérique de type B1 et que la ventouse n’est pas possible. Ensuite, le Pack Facilipass propose un barème forfaitaire de base, complémenté éventuellement de travaux supplémentaires.

Le barème de base Facilipass

Désignation Tarif HT
Une chaudière THPE (Etas ≥ 92%) 1628,25 à 3 193 € selon le modèle retenu
Un kit de raccordement comprenant un dosseret de montage pour les chaudières murales et une ventouse horizontale 170 €
Un thermostat filaire Classe IV au moins + une sonde extérieure 110 €
Un CC4 (certificat de conformité modèle 4  Qualigaz) 28 €
Un forfait de main d’oeuvre 450 €

L’installateur est payé directement par la banque Franfinance en 48 à 72 heures pour le montant emprunté par son client et, indépendamment, par Butagaz pour le montant des CEE mobilisés. Le financement pour le client repose sur une mensualité de 60 mois, avec un taux d’intérêt de 4,9%. Ce qui donne des mensualités variant de 24 à une centaine d’euros selon le modèle de la chaudière et le montant des travaux supplémentaires forfaitaires.

Des valeurs à ajuster

Les travaux supplémentaires sont proposés sous forme de 4 forfaits de 100, 300, 600 et 900 € HT. Ces forfaits sont cumulables pour parvenir à un forfait de 1900 € si on les additionne tous. Cette présentation barème de base + forfaits supplémentaires a pour but de permettre de calculer rapidement le montant de la mensualité que le client acquittera sur 60 mois (5 ans).
Pour l’instant, tous les travaux supplémentaires qui dépasseraient le maximum du forfait possible – 1900 € HT – doivent faire l’objet d’un devis séparé, hors Facilipass. Répondant aux questions des artisans présents lors de la présentation du 20 février, qui s’étonnaient de certains coûts faibles comme par exemple celui du thermostat filaire Classe IV avec sonde extérieure, Fernando Nivel, le directeur du développement chez Chappée-De Dietrich, a répondu que ces prix étaient négociés dans le cadre de l’opération Facilipass et ne correspondaient pas aux tarifs classiques. Les artisans continueront d’acheter chez leurs grossistes habituels, mais indiqueront que c’est dans le cadre Facilipass pour bénéficier de ces prix enviables.
D’autres questions sur les tarifs, par exemple en main-d’œuvre, pourraient donner lieu à des ajustements.

Trois types de chaudières

Facilipass a demandé aux industriels de proposer trois modèles de chaudières gaz à condensation – murale mixte, murale avec ballon, chaudière au sol – et a retenu les offres d’Atlantic, de BDR Thermea et de Viessmann. D’autres pourraient s’y adjoindre, notamment pour couvrir les marques les plus installées en région parisienne.
De même, l’extension aux pompes à chaleur est déjà l’étude, de même que l’extension du dispositif aux PAC et chaudières à 1 €, en intégrant les aides de l’Anah.

Commentaires

Remplacement des chaudières: ce que contient Facilipass, l’offre de la Capeb et Butagaz

Votre e-mail ne sera pas publié

Genioos

22/02/2019 00h:03

Au delà du flou et des fausses idées que vont se faire nos clients, toutes ces fabuleuses annonces précipitées me font m'interroger sur leurs biens fondés, mais aussi sur des pratiques qui ne peuvent que nuire un peu plus aux petites entreprises de génie climatique dont la majorité (au regard des chiffres Insee) sont constituées de moins de 10 salariés, soit des TPE.Est-ce cohérent qu'un syndicat professionnel "s'associe" à un distributeur de gaz et des marques de chauffage? Quid de la liberté d'achat et quelle drôle de concurrence...Il existe une multitude de prestataire apte à la gestion des CEE autre que Butagaz (effectivement cela incite moins à la mise en œuvre de solution gaz...)Un "devis type", doit-on comprendre "passe partout" ?Cela va t-il dans le sens de la transition énergétique que de relancer pour 15 ans l'usage massif du gaz? (Oui un équipement de chauffage est en moyenne utilisé 15 ans avant son remplacement).Pour les acteurs qui proposent les offres à 1 €, le paiement en 60 mois est-il justifié ? 0,016 cts c’est peu !Une chaudière à condensation c'est super, surtout lorsqu'elle condense, il n'est pas certain que les émetteurs de chaleur raccordés sur les vieilles chaudières au fioul qui pourront entrer dans l'offre Facilipass permettent d'utiliser des régimes d'eau adaptés...Le forfait main d’œuvre pourrait presque faire rire si nous étions le 1er avril, il faut imaginer la vieille chaudière fioul qu'il va falloir démonter, extraire du sous-sol (parfois avec escalier), évacuer et mettre au rebus, certainement reprendre une partie de la distribution existante, souvent en acier, si la ventouse murale est installable (zone possible), percer un mur, souvent en pierres, maçonner le trou de passage de la ventouse, fixer le dosseret de la chaudière e,n espérant que les fixations seront possibles sans travaux en supplément, rincer les réseaux existants (oui c'est utile), effectuer les modification de raccordement de tuyauterie nécessaire pour les départs et retour, en espérant la présence d'une évacuation EU à la bonne hauteur, raccorder l'évacuation des condensats, penser à rajouter un vase d'expansion si nécessaire (cela peut être très utile, les vieilles installations avec des conduites aciers ont souvent des volumes d'eau pour lesquels le vase incorporé à la chaudière est insuffisant)... Je passe sur tous les petits détails annexes... Viens ensuite le remplissage de l'installation, la purge des circuits et des radiateurs (c'est mieux de le faire) la mise en service de l'installation, ses réglages et les paramétrages de la régulation, le nettoyage du chantier, les petites finitions, l'explication du fonctionnement à son client... On peut dire qu'au regard du taux horaire moyen d'un entreprise de chauffage c'est plus ou moins 10 heures pour 450 €, non? Et tout cela peut être fait en 10 h? j'en doute c'est pas si IZI !Deux choses sont certaines : Cela profitera bien évidemment aux marques partenaires, la qualité des prestations sera tirées vers le bas au détriment de la qualité,une autre pourrait l'être aussi: des installateurs insatisfaits et surtout des clients insatisfaits.

Votre e-mail ne sera pas publié

aquawatt

25/02/2019 08h:42

COMMENT S'INSCRIRE A FACILIPASS REMPLACEMENT DE CHAUDIERES

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur