En direct

"Remise en cause" par Benoît Perret

Defawe Philippe |  le 08/10/2007  |  France Formation BTP

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
France
Formation BTP
Valider

A mon compte depuis prés de 3 ans en tant que maître d'oeuvre spécialisé dans la rénovation de l'habitat ancien en Bretagne, la tournure de votre article me laisse pantois.
En effet, la conclusion de celui-ci laisse supposer que le problème des entreprises, c'est le risque encouru du fait des clients mauvais ou non payeurs, point barre.
Une fois de plus, je note la langue de bois chère au secteur du BTP et aux entreprises de celui ci en particulier :
1 / Aucune remise en cause de leur part quant à leurs propres fonctionnements (je veux parler ici des petites notamment), qui consistent dans une grande majorité des cas à accepter tout et n'importe quoi au niveau des commandes gérées à la petite semaine, tant sur le plan matériel que humain, bref , un manque manifeste de bonne gestion sans laquelle une entreprise NE PEUT PAS être vraiment crédible le jour venu où elle est réellement mise en concurrence, et donc une qualité du travail effectué qui ne peut que s'en ressentir (tout est lié).
2 / Aucune remise en cause de l'état quant au manque d'une véritable valorisation des métiers du BTP, notamment des métiers manuels pénibles (couvreurs, maçons, charpentiers ...) :
La mentalité française a toujours fait qu'un employeur rechigne souvent à embaucher (et combien d'entre eux ont compris, et donc admettent pour leurs employés que la première des reconnaissances c'est le salaire ?).
Tant que l'Etat ne remettra pas tout à plat courageusement, et notamment le fonctionnement des centres de formation en terme de direction (scandale de ces directeurs déconnectés et déjà retraités d'autres secteurs), en terme de capacité d'accueil, en terme de qualité des enseignants et en terme de perspectives décentes d'avenir professionnel, il n'y a alors aucune raison pour que les entreprises changent de mentalité...
En clair, on continue comme depuis toujours dans le "c'est la faute aux autres" infantilisant, il est vrai que c'est tellement plus rassurant et confortable ...
Et lorsqu'il y aura moins de travail, ça viendra encore pleurer en disant "c'est la faute aux autres" ...
Et dans 15 ans, on lira encore les mêmes articles que maintenant et qu'il y a 30 ans...

Benoît Perret (05/10/2007)

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur