Réalisations

Rem Koolhaas implante une machine à exposer dans le cœur de Paris

Mots clés : Manifestations culturelles - Musées - galerie

Les Galeries Lafayette avaient confié au célébrissime cofondateur de l’agence OMA la mission d’imaginer un centre de création en plein centre de la capitale. Le lieu, Lafayette Anticipations, ouvre le 10 mars et plus qu’un bâtiment, le public découvrira un système intelligent, capable de se plier aux désirs des artistes.

En mars 2012, Rem Koolhaas mettait pour la première fois les pieds au 9 rue du Plâtre, dans le quartier du Marais, à Paris. Alors qu’il préparait pour les Galeries Lafayette l’exposition qui allait ouvrir quelques mois plus tard au grand magasin du boulevard Haussmann pour célébrer les 100 ans sa grande coupole, l’architecte néerlandais commençait déjà à réfléchir à un nouveau projet pour cet acteur emblématique du commerce à la française. L’entreprise entendait en effet faire de l’immeuble du Marais le siège d’une fondation dédiée à l’art, à la mode et au design. Le chantier était lancé quelque deux ans plus tard.

Car entretemps, l’architecte et son agence OMA avaient dû trouver la solution capable de répondre à des contraintes a priori inconciliables. Ainsi, dans cet immeuble industriel construit en 1891 pour servir d’entrepôt au Bazar de l’Hôtel-de-Ville (BHV) voisin, aucune intervention ou presque n’était autorisée par les règlements d’urbanisme. « Plusieurs hypothèses, telle que la création d’un nouvel étage, ont été envisagées… Et ont été refusées », raconte Clément Périssé, architecte qui, chez OMA, a suivi le projet.

 

« Nous avons arrêté de faire de l’architecture »

 

L’autre difficulté résidait dans l’idée même que les Galeries Lafayette se faisaient d’un centre d’art. Pour Guillaume Houzé, un des membres de ce groupe familial et aujourd’hui le président de ce lieu baptisé Lafayette Anticipations, l’idée n’était pas d’exhiber là une collection déjà constituée mais d’offrir aux artistes un lieu où créer des œuvres originales pour, ensuite, les présenter au public.

« Alors à un moment nous avons arrêté de faire de l’architecture pour fabriquer une machine, raconte Clément Périssé. Nous avons alors réussi à donner des capacités à ce petit bâtiment en U. » Ces nouvelles potentialités sont concentrées dans une tourelle de verre et d’acier, un volume d’une simplicité élémentaire glissé dans le seul endroit où bâtir était autorisé : le périmètre de l’ancienne cour. « On n’est absolument pas dans le geste, note François Quintin, le directeur de Lafayette Anticipations. D’ailleurs, ce nouveau bâtiment ne se voit absolument pas depuis les rues environnantes. »

Alors qu’un atelier de fabrication a été installé dans les sous-sols du centre d’art, avec tout l’appareillage nécessaire au travail des artistes invités, la grande boîte transparente est destinée à la présentation des œuvres. Et grâce à son intelligent système de planchers mobiles, elle pourra se plier aux envies des créateurs. En effet, quatre plateformes montées sur crémaillères vont permettre aux lieux de proposer 49 configurations différentes. « C’est d’autant plus intéressant de pouvoir moduler les espaces qu’on ne peut prévoir ce qui va s’y passer », remarque Clément Périssé. De la même manière que Le Corbusier avait pensé « la machine à habiter », Rem Koolhaas a peut-être inventé la machine à exposer.

 

Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Citynove Asset Management, pour le compte de la SA des Galeries Lafayette ; AMO : Comitis Ingénierie ; Maîtrise d’ouvrage déléguée : Artelia, Elite (pilotage), Corégi (Coordinateur SPS).

Utilisateur : Fondation d’entreprise Galeries Lafayette.

Maîtrise d’œuvre : OMA, architecte mandataire ; DATA Architectes, architecte partenaire ; Eckersley O’Callaghan, BET structure ; dUCKS scéno, scénographie ; BET Louis Choulet, coordination SSI ; Bureau Michel Forgue, économiste ; Lamoureux Acoustique, acoustique.

Calendrier : première proposition de projet, juillet 2O12 ; troisième proposition de projet, mars 2O13 ; permis de construire, mars 2O14 ; lancement du chantier : novembre 2O14 ; livraison du bâtiment : novembre 2O17.

Surface :  2 2OO m² SP, dont extension 225 m² SP.

Principales entreprises : Eiffage Charpente métallique (charpente métallique, murs rideaux – verrière), LBC (démolition, gros œuvre, fondations, chapes), Altor (appareils élévateurs), També (planchers mobiles).

Lafayette Anticipations – Fondation d’entreprise Galerie Lafayette : 9 rue du Plâtre 75 004 Paris. A l’occasion de l’ouverture, l’accès sera libre les 10 et 11 mars. Par la suite, tarifs : 8 € (plein) et 5 € (réduit). L’exposition inaugurale est a été confiée à l’artiste américaine Lutz Bacher. www.lafayetteanticipations.com

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X