Transport et infrastructures

Relance des consultations pour la voie-digue d’Agen

La communauté d’agglomération d’Agen va relancer la consultation des entreprises pour la première tranche des travaux de la future voie-digue de 5,3 kilomètres.

Le tribunal administratif de Bordeaux a considéré que la société requérante, Eurovia, n’avait pas été lésée. Mais il a observé un certain nombre d’irrégularités qui annule la procédure d’attribution du marché. Ainsi, les détails des garanties et cautionnements auraient dû être exigés dès l’avis d’appel public à candidature. Par ailleurs, l’attestation sur l’honneur de visite préalable du chantier ne fait pas partie de la liste des pièces à exiger. Le marché évalué à 24 millions d’euros HT avait été attribué à la Screg Sud-ouest associée à Razel, Colas, Tovo SA et Sogea Sud-ouest. L’agglomération, qui souhaite débuter le chantier en janvier, va lancer trois autres marchés séparés : ouvrages d’art de franchissement, éclairage public et aménagement paysager. L’opération, dite liaison Beauregard-RD813, servira à contourner le sud-est d’Agen et à protéger l’agglomération contre les crues de la Garonne. Elle mobilise un investissement total de 41,4 millions d’euros.
CW (Bureau de Bordeaux du Moniteur)

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X