En direct

Réinventer Paris 1 : et après Morland, quel bilan ?
Projet-phare de l'appel à projets urbains innovants Réinventer Paris 1, la transformation de Morland sera inaugurée fin juin. - © Jérémie Léon/Emerige

Réinventer Paris 1 : et après Morland, quel bilan ?

 Marie-Douce Albert |  le 13/06/2022  |  Réinventer ParisRéalisationsAnne HidalgoJean-Louis MissikaEmmanuel Grégoire

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réinventer Paris
Projets
Réalisations
Anne Hidalgo
Jean-Louis Missika
Emmanuel Grégoire
Paris
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

La récente livraison de la transformation de l’ancienne cité administrative de Paris est un moment propice à dresser l’état des lieux de la première édition de l’appel à projets urbains innovants lancée par la Ville en 2014. Sur les 22 opérations annoncées, six sont désormais achevées. A ce stade, seules deux ne verront pas le jour.

La livraison définitive, le 31 mai, de la transformation de l’ancienne cité administrative du boulevard Morland, marque l’avènement d’un nouveau micro-quartier du IVe arrondissement de la capitale.

Mais avec l’achèvement de cette collection d’opérations allant du logement au programme hôtelier ou tertiaire, en passant par des activités aussi secondaires que plaisantes comme le marché alimentaire ou l’exploitation agricole en toiture, c’est aussi un projet emblématique de la première édition de Réinventer Paris qui arrive à son terme.

Cette étape majeure donne l’occasion de faire le point sur l’appel à projets urbains innovants, huit ans après son lancement par la mairie de Paris.

Sur le même sujet Vingt-deux équipes inventent le Paris du XXIe siècle


En 2014, la municipalité avait réussi un joli coup, particulièrement médiatique, en engageant un processus qui se voulait audacieux et qui allait essaimer un peu partout.

Sous l’impulsion de l’adjoint à l’urbanisme d’alors, Jean-Louis Missika, la collectivité proposait de céder une vingtaine de sites à qui voudrait bien imaginer «des programmes de construction originaux, ambitieux, partagés et adaptés aux évolutions d’une ville-monde».

Deux ans plus tard, 22 équipes rassemblant investisseurs et concepteurs mais aussi des start-up ou des futurs usagers, étaient déclarées lauréates. Depuis, les projets ont connu des bonheurs divers, ainsi que permettent de le constater les informations délivrées par le cabinet d’Emmanuel Grégoire, l’actuel premier adjoint d’Anne Hidalgo en charge de l’Urbanisme.

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Réinventer Paris 1 : et après Morland, quel bilan ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil