En direct

REIMS La Sonacotra renouvelle l'ensemble de son patrimoine

le 13/07/2001  |  MarneNordCollectivités localesLogementEducation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Marne
Nord
Collectivités locales
Logement
Education
France
Valider

Une série d'opérations tiroirs sont mises en oeuvre

D'ici à 2004, l'ensemble du patrimoine rémois de la Sonacotra devra être totalement renouvelé. La Sonacotra, SEM nationale, possède, depuis les années 60, dans l'agglomération de Reims, trois ensembles immobiliers, deux « foyers », Terre de Courlancy et Pont d'Epernay, de 288 et 198 logements, et un petit établissement d'une quinzaine de logements autonomes, Les Capucins.

Mise aux normes

« Les opérations que nous engageons à Reims, comme ailleurs en France, visent à mettre aux normes notre parc et à l'adapter aux besoins d'une clientèle nouvelle, composée de personnes en grande difficulté, personnes isolées ou familles monoparentales et jeunes couples décohabitants. Les foyers traditionnels, grands ensembles de chambres, dotés de cuisines et de sanitaires communs, vont laisser la place à des logements autonomes », explique Jean-Marc Julien, directeur régional Est de la Sonacotra. A Reims, l'objectif de la Sonacotra est de recréer des « résidences sociales » destinées en premier lieu au relogement des résidents actuels, des immigrés retraités isolés, puis à de nouvelles populations en difficulté, qui feront l'objet d'un accompagnement social important pour favoriser leur relogement dans

un dispositif de droit commun, HLM ou autre.

Ce projet de renouvellement se traduit par une suite d'opérations tiroirs. La première étape, déjà achevée, a consisté en la construction d'une première résidence, Dieu Lumière 1 (94 studios, architecte : BLP), où ont été relogés déjà une soixantaine d'anciens occupants de la tour Terre de Courlancy, destinée à la démolition. Vont être ainsi enchaînées la construction de Dieu Lumière 2 (35 logements), celle de la résidence Terre de Courlancy 1 pour reloger en priorité les derniers occupants du foyer de Terre de Courlancy et permettre sa démolition, puis la construction de Terre de Courlancy 2. Reste à arrêter le site de Terre de Courlancy 2 : échange foncier avec un bailleur local dans un autre quartier de la ville de Reims ou reconstruction sur le site actuel.

Grâce à ces nouvelles capacités une partie des résidents de Pont d'Epernay sera relogée en priorité. Sur ce site, une résidence d'une centaine de logements, en deux ou trois petits immeubles, beaucoup plus appropriée à la nouvelle vocation des résidences sociales, permettra de reloger les derniers occupants de Pont d'Epernay, qui pourra alors être démoli.

Image des quartiers

La ville de Reims a fourni le foncier pour Dieu Lumière 1. « Nous sommes très favorables à ces opérations de construction neuve qui transforment l'image des quartiers et le paysage urbain, et qui constituent des solutions intéressantes pour l'accueil de populations en difficulté, des familles monoparentales notamment », explique Eric Citerne, directeur de l'urbanisme de la ville.

PHOTO : La nouvelle résidence Dieu Lumière 1.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

55 outils pour la conduite de chantier

55 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur