En direct

Evénement

Réhabilitation thermique et confort acoustique des bâtiments d'habitation

La rédaction du Moniteur |  le 02/09/2011  |  EnvironnementRénovationEquipementSantéTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Environnement
Rénovation
Equipement
Santé
Technique
Travaux publics
Valider

Concilier thermique et acoustique

Prendre en compte les réglementations acoustique et thermique dans l’acte de construire équivaut à mettre en balance des contraintes parfois contradictoires… Une bonne connaissance de choix possibles et des conséquences permet un arbitrage plus efficace.

Pour confronter les bonnes pratiques de ces deux sources de confort, isolation acoustique et isolation thermique, l’auteur de cette publication, Loïc Hamayon, a complètement revu et enrichi son article « Réhabilitation thermique et confort acoustique des bâtiments d’habitation » – précédemment paru dans le bimestriel « Complément technique » de novembre-décembre 2008 des Éditions du Moniteur – pour vous proposer ce Cahier pratique.

Réhabilitation thermique et confort acoustique des bâtiments d'habitation

L’amélioration des performances énergétiques de l’habitat existant doit permettre de diminuer la consommation de tous les logements d’au moins 30 % d’ici dix ans. C’est l’occasion d’améliorer également les performances acoustiques. Encore faut-il ne pas se tromper, car améliorations thermiques et acoustiques ne vont pas obligatoirement dans le même sens.

La compatibilité de la réhabilitation thermique avec le confort acoustique doit être l’objet d’une réflexion importante. À titre d’exemple, en doublant thermiquement la façade d’un immeuble on peut, suivant les matériaux utilisés, améliorer ou dégrader l’isolation acoustique entre appartements. De même, en changeant une installation de chauffage ou de ventilation, le confort acoustique du bâtiment peut évoluer dans un sens plus ou moins positif.

Loïc Hamayon

Architecte D.P.L.G., ancien professeur à l’Université Pierre et Marie Curie (Paris VI), à l’École d’architecture de Paris-la-Défense et à l’École spéciale d’architecture (ESA).

Ouvrages

? Hamayon L., Comprendre simplement l’acoustique desbâtiments, coll. « Comprendre simplement », Éditions duMoniteur, 2e édition, 2011.

? Hamayon L., Réussir l’acoustique d’un bâtiment, coll.« Référence Technique », Éditions du Moniteur, 2e édition,2006.

Autres publications

? Moniteur N° 5605, cahier détaché n° 2, Cahier pratique« RT 2012 Impacts et solutions innovantes en construction »,Bureau Veritas, 29 avril 2011.

? Moniteur N° 5598, cahier détaché n° 2, Cahier pratique« Isolation par l’extérieur avec pierre de taille ou autresmaçonneries apparentes », Noé Barnache, 11 mars 2011.

? Moniteur N° 5597, cahier détaché n° 2, Cahier pratique« Qualité de l’air intérieur Mesures et gestion des résultats »,DGS, 4 mars 2011.

? Moniteur N° 5586, cahier détaché n° 2, Cahier pratique« Ponts thermiques dans le bâtiment », CSTB, 17 décembre 2010.

Glossaire

Bruit rose : bruit normalisé utilisé pour les mesures acoustiques des bruits intérieurs. Son niveau sonore est constant par bande d’octave.

Bruit de trafic (ou bruit route) : bruit normalisé utilisé pour les mesures acoustiques des bruits en provenance de l’extérieur des locaux, quand il s’agit des bruits des trafics routier et ferroviaire. Son niveau sonore n’est pas constant par bande d’octave, parce qu’il est plus important dans les fréquences graves que dans les fréquences aiguës.

Coefficient de transmission surfacique U(anciennement coefficient k) : il représente le flux dechaleur qui traverse 1 m² de paroi pour une différence de température de 1 degré entre l’extérieur et l’intérieur d’unlocal. Il est exprimé en watt par mètre carré par degré Kelvin : W/(m².K). Plus le coefficient est faible, meilleure est l’isolation thermique.

Coefficient Ug (g pour glass) : coefficient de transmission thermique du vitrage exprimé en W/(m².K). Plus le coefficient est bas, plus le vitrage est isolant.

Coefficient Uw (w pour window) : coefficient de transmission thermique de la fenêtre exprimé en W/(m².K).Plus le coefficient est bas, plus la fenêtre est isolante.

Indices Dn, ew C et Dn, ew Ctr : ils caractérisent les isolements acoustiques pondérés d’un élément deconstruction pour un bruit rose et un bruit route.

Indice ?Lw : réduction du niveau de bruit de choc pondéré. Cet indice donne l’efficacité aux bruits de choc d’un revêtement de sol ou d’un sol flottant.

Indices ?(RW C) et ?(RW Ctr) : mesurés en laboratoire, ces indices d’amélioration des indices d’affaiblissement acoustique Rw C et Rw Ctr représentent la différence entre les indices d’une paroi doublée et d’une paroi non doublée vis-à-vis d’un bruit rose et d’un bruit route. Ils sont exprimés en dB.

Indices RW C et RW Ctr : mesurés en laboratoire, ils représentent les caractéristiques d’un élément et sa valeur d’affaiblissement acoustique vis-à-vis d’un bruit rose et d’un bruit route. Ils sont exprimés en dB.

Loi de masse : loi expérimentale qui indique qu’à une fréquence donnée, l’indice d’affaiblissement acoustique augmente de 4 dB lorsque la masse de la paroi est doublée.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Accessibilité des bâtiments aux personnes handicapées

Date de parution : 08/2020

Voir

Handicap et construction

Handicap et construction

Date de parution : 07/2020

Voir

Montage d’une opération immobilière privée

Montage d’une opération immobilière privée

Date de parution : 07/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur