En direct

Région Mieux intégrer les ports fluviaux

H. G. |  le 09/01/2009  |  France entièreTransportsParisTransports mécaniques

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Transports
Paris
Transports mécaniques
Valider

La charte Sable en Seine 2, signée le 16 décembre 2008 par le Port autonome de Paris (PAP), des syndicats professionnels et de grandes entreprises du BTP (1) vise à améliorer l’intégration environnementale et paysagère des installations industrielles le long de la Seine.

« Après la charte Sable en Seine, en 2000, où il s’agissait de mieux exploiter les sites portuaires dans le respect de l’environnement, nous souhaitons aller plus loin et plus vite », explique Marie-Anne Bacot, directeur du PAP. L’idée de départ est de montrer que l’activité industrielle est possible en centre-ville. Mais c’est aussi de donner une identité architecturale et urbaine aux ports fluviaux sur la Seine en misant sur la qualité architecturale, l’insertion urbaine, le respect de l’environnement.

Mariage de raison

La charte Sable en Seine 2 tient en trois volets. D’abord, dresser la situation des ports fluviaux. Un audit réalisé par Ecopass une fois par an fera le point, et une note avec des objectifs de progression assortis d’un délai sera rédigée. Deuxième mot-clé : progresser. L’audit (2) donne lieu à un plan d’actions pour lequel les entreprises s’engagent. Enfin, communiquer les résultats de ce travail aux élus, aux associations et aux riverains. « Le port fluvial doit s’ouvrir sur la ville », ajoute Marie-Anne Bacot, qui évoque un mariage de raison entre la voie fluviale et le BTP : chaque Francilien consomme trois tonnes de granulats par an.

« La signature de cette charte intervient au moment où le Grenelle de l’environnement prévoit une augmentation de 25 % des modes de transport alternatifs, souligne Jean-François Dalaise, président du conseil d’administration du PAP. A ce moment clé du développement du transport fluvial, il faut miser sur le développement portuaire. »

(1) Syndicats professionnels : Unicem Ile-de-France, Syndicat français de l’industrie cimentière. Entreprises : Cemex, GSM, Holcim, Lafarge, Point.P, Raboni, SFB, SNB, Unibéton, Yprema. (2) L’audit repose sur cinq critères : intégration urbaine, architecturale et paysagère ; propreté et entretien ; conformité réglementaire ; prévention et traitement des pollutions et des nuisances ; communication et concertation.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur