En direct

Région Financement bouclé pour le prolongement du RER E

NATHALIE MOUTARDE |  le 05/08/2016  |  TransportsCollectivités localesHauts-de-SeineParisYvelines

Le dernier obstacle au démarrage du chantier du prolongement du RER E vers l’ouest (Eole) est levé. Le 13 juillet, le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif) a approuvé le protocole global de financement de ce projet, estimé à 3,8 milliards d’euros HT (hors matériel roulant), et la convention de financement pour la réalisation de la première tranche de travaux. Le tour de table réunit sept partenaires aux premiers rangs desquels, la Société du Grand Paris (1,478 milliard d’euros) et la région Ile-de-France (1,060 milliard) (1).

Sous maîtrise d’ouvrage de SNCF Réseau, l’extension du RER E comprend la modernisation de 47 km de lignes existantes entre Mantes-la-Jolie et La Défense et la construction d’un tunnel de 8 km entre Nanterre et Haussmann-Saint-Lazare. Le coup d’envoi des travaux de génie civil sera donné dès cet été par le groupement emmené par Vinci Construction, chargé de la réalisation d’une nouvelle gare à La Défense et de ses tunnels adjacents. Le premier coup de pioche concernera notamment la création, à Courbevoie (avenue Gambetta), du puits pour le tunnel bitube vers La Défense. Le groupement Bouygues TP - construction du tunnel foré de 6,1 km entre La Défense et Haussmann-Saint-Lazare et de la gare de la Porte Maillot - entrera en scène début 2017 avec la réalisation du puits d’accès du tunnelier, attendu sur site au second semestre 2018. Cet ouvrage jouxtera celui de Vinci Construction.
Sans attendre la finalisation du financement, les travaux préparatoires ont débuté à Neuilly-sur-Seine, Courbevoie, Nanterre, Poissy et Paris (VIIIe et XVIIe arrondissements), de même que le réaménagement de la gare de Mantes-la-Jolie.
La mise en service du prolongement du RER E est prévue en deux temps : 2022 jusqu’à Nanterre-La Folie, 2024 jusqu’à Mantes-la-Jolie.

PHOTO - 915210.BR.jpg
PHOTO - 915210.BR.jpg - ©

(1) Les autres financeurs sont : l’Etat (460 millions d’euros), les départements des Yvelines (200 millions d’euros) et des Hauts-de-Seine (150 millions d’euros), la Ville de Paris (130 millions d’euros) et SNCF Réseau (250 millions d’euros), le Stif (81 millions d’euros).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur